Nik Kershaw – The Riddle

Couronné du récent succès de son premier album Human Racing en 1984, le jeune Anglais Nik Kershaw poursuit son ascension fulgurante en proposant seulement neuf mois plus tard un deuxième LP, The Riddle.

Né dans une famille de musiciens, Nicholas Kershaw s’initie très tôt à la guitare puis chante dans des groupes avant de se lancer dans une carrière en solo. Au début des années 1980, afin de trouver un manager, il passe une annonce dans le magazine Melody Maker et rencontre Micky Modern, producteur du groupe Nine Below Zero et ex-musicien, qui lui décroche un contrat chez MCA Records. Les débuts sont timides mais en 1984 Wouldn’t It Be Good, deuxième 45 tours de Nik Kershaw, est un succès mondial qui sera suivi de près par I Won’t Let the Sun Go Down on Me (tentative réussie de relance de son premier single). L’album Human Racing est rapidement certifié platine au Royaume-Uni et, afin de continuer à exploiter le filon, le label réclame très rapidement au jeune artiste un deuxième album.

Là où Nik avait mis des mois, voire des années, pour peaufiner son premier disque, le suivant, The Riddle, est écrit en seulement deux semaines pendant lesquelles il enregistre neuf démos qu’il fait écouter à son producteur Peter Collins. Satisfait de ce qu’il entend, ce dernier lui fait cependant remarquer qu’il manque là un potentiel premier single. Échaudé par la remarque, le chanteur se met au travail sur-le-champ et compose en vingt minutes les accords et la mélodie de ce qui va devenir The Riddle. Les sessions d’enregistrement sont programmées très peu de temps après et Nik n’a pas vraiment l’occasion de peaufiner un texte sur la musique qu’il vient d’écrire. Il couche donc sur papier tout ce qui lui passe par la tête, sans chercher un sens, afin de mettre en place sa mélodie de voix. Par la suite, alors que l’enregistrement de l’album progresse, il essayera régulièrement de remanier son texte, testant d’autres idées qui ne semblent jamais autant coller à la musique que les paroles d’origine. Il décide donc de conserver son texte énigmatique et de l’appeler The Riddle (l’énigme) afin qu’on pense que ce charabia a un sens caché.

The Riddle est commercialisé en novembre 1984, trois mois après le dernier extrait de l’album précédent. Le clip vidéo, réalisé par Storm Thorgerson, joue pleinement sur la thématique du mystère évoquée par la chanson en distillant de nombreuses références à Alice aux pays des merveilles. Un concours est organisé par la maison de disques, sans que Nik en soit tenu au courant, incitant les fans du chanteur à trouver la réponse à cette fameuse énigme… De nombreuses réponses élaborées parviendront au label, laissant cependant Nik dans l’embarras puisque sa chanson n’a pas réellement de sens…

En face B du 45 tours, qui reprend la photo de l’album, on trouve Progress, un inédit enregistré live à Londres, tandis que le maxi présente une version longue du morceau titre.

Gros succès, The Riddle atteint la 3e place au Royaume-Uni et permet à Nik d’être l’artiste le plus présent dans les classements anglais sur l’année 1984. N°5 en Suède et en Norvège, n°8 en Allemagne et en Belgique, le single pointe en 18e place du Top 50 français en juin 1985. L’album est également un succès et décroche à nouveau le platine au Royaume-Uni où les deux singles suivants (Wide Boy et Don Quixote) sont des top 10.

En 1985, Kershaw fait partie des artistes choisis pour participer au Live Aid (avec entre autres U2, Queen, David Bowie…), grand concert caritatif qui se déroule au stade de Wembley à Londres, et y joue quatre morceaux dont bien évidemment The Riddle.

En 1986, il revient avec un troisième album, Radio Musicola, mais l’engouement pour le jeune homme s’est atténué et les ventes ne sont plus ce qu’elles étaient.

En 1999, le DJ italien Gigi D’Agostino reprend The Riddle à la sauce dance puis en 2012 c’est au tour des Suisses Jack Holiday et Mike Candys d’en faire un nouveau succès.

L’album The Riddle est remasterisé en 2013 et ressort sous la direction de Nik Kershaw avec un disque bonus de remixes, faces B et titres live.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s