Kate Bush – Running Up that Hill

Kate Bush Running Up That Hill

Trois ans après The Dreaming, Kate Bush est de retour sur disque en 1985 avec son cinquième album, Hounds of Love. La pop de plus en plus expérimentale de la chanteuse anglaise l’a tenue quelque peu éloignée des charts mais elle opère avec ce nouvel LP un retour flamboyant sans pourtant avoir l’impression de faire des compromis. Kate Bush a pour cela installé son propre studio d’enregistrement dans une ferme à la campagne où elle échappe ainsi à la pression de sa maison de disques et prend le temps de créer, tester, arranger… en totale liberté.

Running Up that Hill sera la première chanson écrite pour l’album en une soirée de l’été 1983. Avec déjà une idée en tête, elle demande à Del Palmer, son bassiste et compagnon, de lui programmer une séquence de percussions sur laquelle elle greffe des premiers motifs de synthétiseur. Inspirée par la force du sentiment amoureux, elle écrit l’histoire d’un couple fusionnel préoccupé par le sort imprévisible de toute relation, par les malentendus qui peuvent émergés involontairement des différences entre deux êtres, notamment ici entre un homme et une femme. La seule solution serait d’échanger les rôles et de se mettre à la place de l’autre pour mieux le comprendre. Pour que cela soit réalisable, la chanteuse pense d’abord à évoquer un pacte avec le Diable mais penche finalement plutôt pour une entente avec Dieu, qui lui semble être un concept encore plus fort. Le morceau est donc intitulé A Deal with God et Kate Bush souhaite en faire le premier single de son nouveau disque.

De son côté pourtant, EMI, son label, souhaite d’abord sortir Cloudbusting mais Kate s’y oppose. L’équipe marketing d’EMI va alors lui suggérer de changer le titre A Deal with God pour que certains pays n’en refusent par la diffusion à cause de la présence du mot Dieu. Bien que mécontente, elle acceptera de renommer son morceau Running Up that Hill, transigeant sur un aspect commercial qu’elle ne maîtrise pas, afin de donner toutes les chances à cet album qui lui a demandé plusieurs mois de travail. Si le 45t n’en fait donc pas mention, sur l’album le morceau sera tout de même discrètement sous-titré A Deal With God.

Et puisqu’elle se refuse désormais à partir en tournée, Kate Bush se tourne vers la vidéo, un média qu’elle affectionne pour sa créativité, afin de promouvoir son œuvre. Sa passion pour la danse n’est un secret pour personne et, alors qu’elle trouve que son usage dans les vidéo-clips de l’époque est assez réducteur, elle imagine de mettre en images une chorégraphie contemporaine sophistiquée de Diane Grey savamment mise en valeur par la caméra de David Garfath. Kate y apparaît en compagnie du danseur Michael Hervieu, recruté sur audition, dans une mise en scène qui explore évidemment le thème du couple évoqué dans la chanson.

Interprétée pour la première fois à la télévision anglaise le 5 août 1985, Running Up that Hill fait son entrée 15 jours plus tard à la 9e place des meilleures ventes de disques en Angleterre avant de culminer en 3e position. Aux Etats-Unis le single monte jusqu’à la 30e place, ce qui reste le meilleur score de la chanteuse au Billboard, tandis qu’il décroche une 3e place en Allemagne et une 24e en France.

L’album Hounds of Love qui sort en septembre est salué par la critique même si on questionne beaucoup la chanteuse sur l’aspect plus commercial des morceaux inclus sur la face A, la face B étant en effet consacrée à un concept nommé The Ninth Wave, une suite de sept morceaux conçue comme un film, histoire de naufragés perdus en mer qu’elle interprètera intégralement lors de sa série de concerts événementiels à Londres en 2014.

Pour le premier maxi 45t de sa discographie, une version longue de Running Up that Hill est réalisée et se classe 13e dans les clubs américains. On trouve aussi une version instrumentale ainsi que l’inédit Under the Ivy, également face B du 45t.

En 2012 lors de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Londres, une nouvelle version de Running Up that Hill, réalisée par Kate Bush, est diffusée et se classera 6e des charts anglais. Deux ans plus tard, l’annonce du retour scénique de la chanteuse star provoque un tel engouement que l’album Hounds of Love se retrouve propulsé à la 9e place des classements et Running Up that Hill pointera à la 51e place.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s