Wham! – Last Christmas

Wham! Last Christmas Pop Music Deluxe

En décembre 1984, lorsque Wham! sort son tout nouveau titre Last Christmas, composé spécialement pour les fêtes, la formation compte déjà à son actif trois numéro 1 consécutifs au Royaume-Uni (Wake Me Up Before You Go-Go, Careless Whisper et Freedom). Le duo britannique, composé de George Michael et Andrew Ridgeley, est au top de sa popularité et décide de mettre en avant non pas un, mais deux titres sur son nouveau 45t qui combine l’inédit Last Christmas et Everything She Wants (dans une version remixée), ce dernier étant extrait de leur dernier album en date, Make it Big. La promotion d’une chanson de Noël étant par essence limitée à la période des fêtes, on décide de coupler les deux titres afin de maintenir l’intérêt pour le 45t ainsi que sa durée de vie dans les charts.

C’est lors d’une visite chez ses parents, et alors qu’Andrew est en train de regarder un match de foot, que George s’éclipse dans sa chambre où il compose la mélodie de Last Christmas au synthé. Convaincu qu’il tient quelque chose, il passera la nuit à terminer la chanson. Si le texte décrit une romance déçue, il fait finalement assez peu référence à Noël si ce n’est dans le refrain qui donne son titre à la chanson. Un morceau qui véhicule une certaine mélancolie de fin d’année, bien loin de l’esprit festif.

Enregistré à Londres en plein mois d’août, le morceau est arrangé et presque entièrement réalisé par George Michael qui tient à tout faire, y compris jouer lui-même des instruments alors qu’il n’est pas musicien. Ultra efficace, Last Christmas commence directement par son refrain et gagne rapidement l’attention des radios, au détriment d’Everything She Wants (qui deviendra pourtant un tube en lui-même). Le 45t entre directement en deuxième position des charts britanniques mi-décembre. On s’attend à ce que Wham! signe son quatrième n°1 d’affilée mais c’est sans compter sur le Band Aid qui entre la même semaine en pole position du top avec Do They Know It’s Christmas?. Le projet caritatif en faveur de l’Ethiopie, initié par Bob Geldof et Midge Ure, regroupe la crème des chanteurs du moment : Phil Collins, Bono, Paul Young, Sting, Boy George, Bananarama… mais également George Michael qui se retrouve donc sur les deux premières marches du top avec deux titres de Noël différents.

Très vite cependant Last Christmas est sujet à controverse et la société d’édition Dick James Music engage des poursuites contre George Michael sous prétexte que sa composition ressemblerait un peu trop à Can’t Smile Without You, enregistré par The Carpenters puis par Barry Manilow. Finalement la demande est déboutée et, pour ne pas rester sur cette mauvaise note, Wham! décide de faire don des bénéfices des ventes du single au Band Aid.

Popularisé par son clip gentiment kitsch tourné dans une station de ski suisse (et dans lequel on aperçoit Pepsi and Shirlie, également choristes de Wham!, ainsi que Martin Kemp de Spandau Ballet), Last Christmas est un joli succès en Europe mais ne s’imposera vraiment que sur la durée. Disponible en maxi 45t, Last Christmas se décline en version longue avec le Pudding mix et l’on trouve également sur le maxi 45t japonais un mix rare, juste un peu plus long que la version single, où les percussions et certaines parties vocales sont différentes.

Wham! Last Christmas maxi Pop Music Deluxe

Illustré d’une pochette hilarante, sur laquelle George est déguisé en Père Noël et Andrew en renne, Last Christmas va devenir contre toute attente un classique des fêtes de fin d’année. Le 45t ressort en 1985 au Royaume-Uni avec une pochette moins festive et atteint la 6e place. Une nouvelle sortie en 1986 n’apportera pas le même succès, ne pointant que 45e. Mais depuis la fin des années 90, et ce jusqu’à aujourd’hui, le morceau, devenu un standard, pointe régulièrement en tête des charts en fin d’année. CD singles et maxis pullulent en diverses versions et pochettes en Europe et au Japon et, un peu comme notre Tino Rossi national qui s’invite dans le top 50 chaque année avec son Petit Papa Noël, Last Christmas occupe tous les ans les charts allemands depuis 1997 (atteignant la 4e place en 2008 et 2017) et depuis 2007 au Royaume-Uni (une 2e place en 2018).

En France, où la culture des chansons de Noël n’est pas vraiment installée, on a préféré se concentrer sur Everything She Wants (avec tout de même Last Christmas en face B) qui entre au top 50 en avril 85 et culmine à la 21e place. Last Christmas n’apparaîtra dans nos classements qu’à partir de 2012 et grimpera jusqu’à la 8e place en 2016, juste après le décès du chanteur. Aux Etats-Unis (ou Wham! a déjà décroché un n°1 avec Wake Me Up Before You Go-Go) on préfère aussi Everything She Wants (avec Like a Baby en Face B), un nouveau n°1 au Billboard et un disque d’or pour le duo.

Au Royaume-Uni, Last Christmas est certifié disque de platine en janvier 85 et y totalise aujourd’hui 1,8 millions de ventes. Classé 3e meilleure vente de tous les temps pour un single de Noël (derrière Band Aid et Boney M), c’est le seul du top 5 à ne pas avoir atteint la première place.

Plus de 400 artistes ont repris Last Christmas (parmi lesquels on peut citer Taylor Swift, Kim Wilde, Coldplay, et même Dalida pour qui la chanson devient Reviens-moi) mais sans jamais détrôner la version originale.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s