François Feldman – Rien que pour toi

François Feldman - Rien que pour toi Pop Music Deluxe

Chanteur français n°1 incontesté de la fin des années 80 et du début des années 90, François Feldman a démarré sa carrière dix ans plus tôt. Ce grand fan de musique soul débute l’apprentissage du piano à 5 ans avant de multiplier les expériences (premier groupe, concours locaux…) à l’adolescence. A 19 ans il signe sur le label allemand Eurodisc qui commercialise son premier 45t Comme une petite fille en 1977, un slow qui revendique déjà ses influences soul. Ce premier essai est un échec et trois ans plus tard on retrouve François Feldman aux manettes du groupe FF Yellowhand. Résolument disco funk (avec le look coiffure afro et chemise cintrée à col largement ouvert qui va avec), les morceaux Can You Feel It ? et You Want Every Night sont gravés sur 45t mais ne font guère de vagues en France en 1980. L’année suivante un maxi sera toutefois diffusé aux Etats-Unis avec un peu plus d’intérêt. Aujourd’hui devenu quasi culte, la galette se revend à prix d’or et You Want Every Night (écrit et composé par Feldman) est mixé en 2011 par Bob Sinclar sur la compilation Knights Of The Playboy Mansion et sera repris par Feldman en 2018 sur son album Vivant. Faut qu’j’oublie, toujours en 80 est son deuxième 45t solo, à nouveau un morceau funk, gravé mais jamais distribué.

C’est en 1982, alors qu’il est arrangeur chez Barclay où il travaille sur le tube d’Elégance Vacances j’oublie tout, qu’il signe pour cinq ans sur ce même label où il prend le temps de développer son style (entre musique électronique, hip-hop et variété) avec une poignée de 45t (Wally boule noire, Obsession, Amour de corridor…) mais sans vraiment percer. Il passe ensuite chez Big Bang (label distribué par Phonogram qui signe également Bruno Grimaldi, Kimono et Les Charlots) qui en 1986 sort Rien que pour toi, le dixième 45t de François Feldman. Composé par lui-même sur un texte de Jean-Marie Moreau (Julie Pietri, C. Jérome, Diane Tell…), complice de tous les futurs tubes rencontré en 1981, Rien que pour toi est réalisé par Jean Fredenucci (autre fidèle collaborateur de Feldman).

« C’était mon dernier single de mon contrat avec la maison de disques, donc c’était ou ça marche ou dehors. Ça a bien marché et j’ai pu enfin enregistrer un album », confiait le chanteur en janvier 2019 au micro de Nostalgie. En effet cette fois-ci le parfait mélange d’une ballade synth-pop et d’un texte romantique à souhait signe la première rencontre de François Feldman avec le grand public qui plébiscite Rien que pour toi. Charmeur, le chanteur pose sur la pochette de son nouveau disque bras nus, deux débardeurs superposés (un style vestimentaire qui ne fera pas date). Un clip est tourné avec l’actrice Sylvie Loeillet (qu’on verra plus tard dans Caméra Café) dans le rôle d’un jeune mannequin et l’on peut reconnaître en arrière-plan, lors d’une séquence de photoshoot, le décor des pelouses du Palais omnisport de Paris-Bercy, salle de spectacle où se produira Feldman au sommet de sa gloire en septembre 1991. Entré au Top 50 en octobre 1986, Rien que pour toi restera classé quatre mois et culminera à la 12e place.

Sur le 45t la face B propose la version instrumentale du titre et le maxi 45t une version longue vocale ainsi qu’une version longue instrumentale. La maison de disque, qui croit visiblement au succès de la chanson, lance un maxi 45t promo à destination des DJ avec deux versions exclusives : le Special Dance Remix et le Feldy Baby mix. Des efforts qui s’avèrent payants puisque Rien que pour toi est également un gros succès de discothèques où il occupera les premières places des classements en 1987.

Mais au moment où l’on pense qu’une carrière vient d’être lancée, le single suivant, Demain c’est toi, rate sa cible. En effet, s’il est un nouveau succès club pour Feldman en juillet 1987, Demain c’est toi n’entre pas au Top. C’est la ballade Slave, sortie en fin d’année, qui va mettre tout le monde d’accord et offrir à l’artiste son premier top 10 dans une carrière qui en comptera neuf sur une période de seulement quatre ans.

Vivre, vivre, premier album de François Feldman, voit enfin le jour en 1987, dix ans après son tout premier 45t. Uniquement les singles les plus récents y sont intégrés et Rien que pour toi s’y verra proposé dans sa version remixée sur le support CD. S’il n’entre pas au Top album qui ne compte que 20 place en 1987, la popularité du chanteur sera telle deux ans plus tard avec la sortie de son deuxième LP que Vivre, vivre y fera enfin son entrée et atteindra la 9e place, totalisant des ventes de plus de 300 000 copies.

Très discret dans les médias, François Feldman sera boudé des Victoires de la musique. Il faudra en effet attendre 1992 pour qu’il reçoive une nomination en tant qu’artiste interprète de l’année alors qu’il a décroché trois fois la première position du Top 50 (avec Les Valses de Vienne, Petit Frank et Joy), un record qu’il est le premier à détenir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s