Duran Duran – The Reflex

Duran Duran The Reflex Pop Music Deluxe

En 1983, avec déjà deux albums à son actif, Duran Duran est en train de devenir le groupe anglais n°1 et l’Amérique vient de succomber à son tour au charme insolent des cinq garçons grâce à la sortie d’une version remixée de Rio, leur deuxième album. Avec l’intention de passer le moins de temps possible dans leur Angleterre natale pour échapper à une fiscalité devenue un peu trop lourde, Duran Duran s’exile dans le sud de la France en mai pour mettre sur pied un troisième disque. Les sessions de travail dans une grande demeure provençale à Fréjus ressemblent surtout à de longues vacances et les nouvelles compositions ont du mal à émerger, ce qui n’est pas du goût de tous les membres du groupe. Toutefois, Duran Duran s’envole ensuite pour les Antilles avec en poche les maquettes de quasiment tous les titres du nouvel opus et s’enferme en studio sur l’île de Montserrat. C’est là que sera enregistré The Reflex dont le groupe a déjà les prémices et qui sera influencé notamment par le son de Chic et le groove de I’m Coming Out (extrait de l’album diana de Diana Ross que certains des garçons écoutent beaucoup à cette époque). L’aspect inhabituel du morceau est sans doute dû en partie à sa composition morcelée, aux ajouts successifs des différents musiciens et aux essais de Nick Rhodes qui vient d’acquérir un tout nouveau synthé. Au bout de six mois de travail et d’autres sessions à Londres en juillet et à Sydney en août, l’album Seven and the Ragged Tiger est enfin terminé et Duran Duran espère sortir The Reflex, qui ouvre le LP, en premier extrait. Mais c’était compter sans la frilosité de la maison de disques qui craint que l’aspect un peu déroutant du morceau n’entrave son succès et opte à la place pour Union of the Snake, qui marchera bien mais n’atteindra que la 3e place au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, une déception pour le groupe qui s’attendait à décrocher un n°1 avec un single de retour. L’album est cependant un succès qui débarque directement n°1 au Royaume-Uni mais, malgré un score honorable, le deuxième extrait New Moon on Monday n’est pas à la hauteur des ventes des précédents singles.

Duran Duran The Reflex UK Pop Music Deluxe

The Reflex obtient enfin sa chance en troisième single, grâce à la force de persuasion du manager du groupe, mais dans une version bien différente de celle présente sur l’album. Duran Duran a débuté sa tournée mondiale le 12 novembre 1983 en Australie et quelques jours plus tard, à Melbourne, les garçons entendent pour la première fois lors d’une soirée le morceau Original Sins d’INXS. Après avoir demandé à repasser la chanson plusieurs fois, Simon Le Bon (le chanteur du groupe), tombe amoureux de la production du morceau signée Nile Rodgers de Chic. C’est donc tout naturellement que Duran Duran envoie The Reflex à Nile Rodgers afin d’en produire une nouvelle version pour sa sortie en 45 tours. Si le groupe a toujours aimé la chanson, un morceau très construit avec des arrangements assez sophistiqués selon le claviériste Nick Rhodes, il lui trouvait aussi un petit quelque chose d’inabouti. Nile Rodgers accepte de relever le challenge, utilisant la toute nouvelle technologie du sampling de son synthétiseur et plaçant au cœur du morceau les choristes BJ Nelson et Michelle Cobbs afin d’obtenir un résultat beaucoup plus funky. Le travail de Rogers transforme considérablement The Reflex, révélant ainsi ce potentiel tubesque que les garçons pressentaient déjà dans la composition originale.

Et pour promouvoir la chanson comme il se doit, le groupe rappelle le réalisateur Russell Mulcahy, responsable des vidéos les plus novatrices de Duran Duran, avec lequel il s’était pourtant fâché (« Il me manquait parce que je pense que c’est le seul réalisateur qui nous connaît suffisamment pour obtenir le meilleur de nous-mêmes », déclare John Taylor à Star Hits Magazine). A l’heure de MTV, Duran Duran soigne volontairement ses vidéos, puissants médias qui lui permettent d’être présent sur les écrans du monde entier. Et comme les cinq garçons sont en tournée, le plus évident est de tourner une vidéo live, qui montre de quoi le groupe est capable et qui soit suffisamment élaborée pour ne pas passer inaperçue, intégrant split screens, effets visuels (la fameuse vague qui sort de l’écran de scène pour asperger le public) et images de studio. Filmé à Toronto, notamment parce qu’il s’agit du premier concert sold out en dehors des dates britanniques, le clip alterne images live et gros plans tournés le lendemain dans un stade désert. Habitué à jouer la version album de The Reflex, le groupe est quelque peu déconcerté par le playback de la version Nile Rodgers sur lequel il faut se caler et reste indécis sur l’attitude à adopter pendant la partie « scratchée ». Le résultat est néanmoins convaincant et contribue à nouveau au succès du single qui arrive en bacs au mois d’avril 1984.

Couplé à une version live du titre Make Me Smile (Come Up And See Me) enregistrée en 1982, The Reflex nouvelle mouture bénéficie d’une version longue en maxi 45 tours toujours signée Nile Rodgers. La chanson sera le tube de l’album que tout le monde attendait et atteint la première place des charts anglais, américains, belges et néerlandais. En France, The Reflex est le premier vrai tube de Duran Duran. Se classant 15e au tout premier Top 50, il dépassera les 300 000 ventes et connaîtra un joli parcours en discothèques.

The Reflex va marquer un tournant dans la carrière encore jeune du groupe puisqu’il amorce une collaboration avec Nile Rodgers qui va se poursuivre sur le single et l’album suivants. Le texte de la chanson reste pourtant énigmatique. Qu’il ait un sens caché ou bien qu’il ait été écrit sous influence, les interprétations ne manquent pas et les membres du groupe ont bien du mal à en donner un sens ou une explication satisfaisante. John Taylor avouera être particulièrement friand du côté abscons, mystérieux et paranoïaque d’un texte dont il s’est toujours demandé de quoi il parlait.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s