Murray Head – One Night In Bangkok

Murray Head One Night in Bangkok Pop Music Deluxe

En 1983, le groupe ABBA se sépare et si les chanteuses Agnetha et Frida lancent rapidement leurs albums solos respectifs, les compositeurs Björn et Benny s’attèlent de leur côté à un projet long et ambitieux : l’écriture d’une comédie musicale. En compagnie du parolier Tim Rice qui a déjà à son actif les succès de Jesus Christ Superstar et Evita, les trois garçons, qui se sont rencontrés dès 1981 pour parler du projet, se mettent à travailler ensemble sur l’idée d’origine de Tim Rice d’une thématique autour de la Guerre froide. Très vite on décide d’évoquer cette période de l’Histoire à travers un tournoi international d’échecs qui opposerait les États-Unis et l’URSS. Le projet est d’envergure et, avant d’envisager une version scénique, on enregistre un double album studio de Chess pour tester le potentiel des chansons et voir si quelques tubes en émergent.

Le casting est constitué de stars de la comédie musicale : Elaine Paige (Evita, Cats…), Barbara Dickson (Blood Brothers), Denis Quilley (Sweeney Todd…). Pour le rôle-titre du joueur américain, Björn et Benny ont repéré le chanteur-acteur anglais Murray Head lors de l’un de ses concerts à Londres. De plus, Murray a déjà enregistré sur disque une composition de Tim Rice pour l’album concept de Jesus Christ Superstar en 1969. Dans le rôle de Judas Iscariot, le 45t Superstar lui offre son premier tube aux États-Unis. Parfaitement bilingue, on le voit dans quelques films français (notamment aux côtés de Brigitte Bardot en 1967) et américains. En 1975, son deuxième album Say It Ain’t So fait un carton en France où il s’en vend plus de 400 000 exemplaires grâce au tube éponyme.

L’enregistrement de l’album de Chess débute en novembre 1983 à Stockholm dans les studios Polar où les morceaux prennent forme avant d’être finalisés à Londres avec l’Orchestre symphonique et la chorale Ambrosian Singers. En octobre 1984, un premier extrait de Chess est publié en 45 tours et c’est One Night In Bangkok qui est choisi. La chanson est interprétée par Murray Head, qui exécute un rap sur les couplets, tandis que le chanteur suédois Anders Glenmark prend en charge les refrains (on notera que sur la pochette du disque seuls le nom de Murray Head et sa photo sont mis en avant). One Night in Bangkok débute par un segment orchestral à l’ambiance orientale avant d’enchaîner sur un morceau pop à l’efficacité redoutable. Dans la première production de Chess à Londres, One Night in Bangkok est placé en ouverture de l’acte 2 alors que le personnage incarné par Murray Head commente la retransmission télévisée d’un match qui met en scène son rival soviétique. Il y décrit Bangkok comme une ville décadente en opposition à la portée intellectuelle du match d’échecs. La Thaïlande n’appréciera pas vraiment la critique et les radios et télés du service public boycotteront la chanson.

Qu’importe, le morceau sera un tube partout ailleurs : n°1 en Australie, au Canada, en Allemagne, en Belgique, en Espagne, n°2 en France (plus de 400 000 disques vendus), n°3 aux États-Unis et n°12 au Royaume-Uni. Pour le 45t européen on raccourcit l’introduction orchestrale de la chanson alors qu’aux Etats-Unis une nouvelle version est proposée qui gomme toute trace du début du morceau et démarre par un refrain au lieu du rap de Murray qui arrive en premier dans la version album. La version longue fait également l’impasse sur l’introduction orchestrale mais ajoute un peu plus d’une minute de samples tirés d’autres chansons de l’album en son milieu.

Peu de temps après la sortie du 45t, la chanteuse canadienne Louise Robey va proposer sa propre version de One Night In Bangkok mixée par Shep Pettibone. Seulement 77e au Billboard en 1985, sa reprise restera surtout un succès de discothèque.

L’album de Chess sort avec succès dans la foulée, tout comme le deuxième single, le duo Elaine Paige/Barbara Dickson sur I Know Him So Well, qui est un énorme tube au Royaume-Uni. Les quatre autres singles extraits ne connaîtront malheureusement pas le même sort. Cinq vidéo-clips sont tournés et sont introduits par Tim Rice sur une cassette-vidéo intitulée Chess Moves commercialisée en 1985.

Ce n’est que le 14 mai 1986 que Chess fait ses débuts sur scène à Londres après des répétitions compliquées et un changement de metteur en scène. Malgré de bonnes critiques, le show s’arrêtera le 8 avril 1989 avant d’être repris à Broadway dans une version largement remaniée. Plus tard Chess s’exportera en Suède, en Australie, au Danemark, au Canada, en Allemagne… En 2008 une version spéciale en concert, avec Josh Groban et Idina Menzel, est jouée au Royal Albert Hall de Londres et sort en DVD. Fin 2014, le double album original ressort en CD avec un DVD en bonus.

Un commentaire

  1. Merci pour ces explications. Je pensais bien connaitre la chanson, mais je n’avais jamais vraiment fait attention que le refrain était chanté par une voix différente… C’est bien d’avoir ce genre d’infos et d’anecdotes. Je vais essayer de retrouver la reprise !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s