René et Nathalie Simard – Tourne la page

René et Nathalie Simard Tourne la page Pop Music Deluxe

L’aventure musicale des Simard est une vraie success story à l’américaine. Issus d’une famille défavorisée de sept enfants élevés dans la province de Québec, René et Nathalie vont devenir en très peu de temps des idoles ainsi qu’un vrai phénomène de société dans le Canada des années 1970 et 1980.

Le petit René devient enfant star sous la houlette du producteur Guy Cloutier qui lui fait enregistrer ses premiers albums au début des années 70, principalement des reprises et des adaptations. Le jeune chanteur remporte un prix au Japon, fait un passage en France à l’Olympia en première partie de Daniel Guichard (il a obtenu un petit succès en 74 avec Le Monde de Walt Disney puis avec Les Petites Filles modèles en 75), chante l’hymne des Jeux olympiques de l’été 1976 et fait des apparitions à la télé américaine. En 1979, il enregistre pour la première fois avec sa petite sœur, Nathalie, qui a 10 ans fait des débuts remarqués. Le phénomène Nathalie Simard démarre alors en trombe et sa popularité dépasse largement celle de son frère, même s’ils chantent et donnent souvent des concerts ensemble. Le répertoire de Nathalie se compose majoritairement de reprises de tubes européens, et notamment des succès de Chantal Goya, alors inconnue outre-Atlantique. Allons chanter avec Mickey, C’est Guignol, Le Chat botté mais aussi La Danse des canards, Goldorak ou Poupée de cire poupée de son résonnent aux oreilles des petits canadiens par la voix de Nathalie. Les disques d’or et de platine s’accumulent, Nathalie anime des émissions consacrées à la jeunesse, lance sa marque de vêtements et chante au Japon. En 1984, René et Nathalie ont même leur propre magazine avec posters, portraits de fans, jeux, interviews et reportages.

Mais les deux enfants stars grandissent et il est impératif d’amorcer un virage plus adulte à la fin des années 80. René et Nathalie se présentent alors en duo et partent en Europe pour enregistrer un album dans les studios de Romano Musumarra à Rome. Producteur et compositeur de tubes pour Jeanne Mas, Stéphanie ou Elsa, l’Italien est au top de sa popularité et prend les deux Canadiens sous son aile en leur réalisant tout un album. Dans son style europop très identifiable, le premier extrait en est Tourne la page en 1988, composé par Musumarra et Roberto Zaneli avec un texte de Jean-Marie Moreau. Le titre, très symbolique quant à la nouvelle orientation musicale des deux artistes, est un énorme succès au Canada francophone. En accord avec le thème de la chanson, qui fait la part belle aux métaphores aéronautiques, le clip est tourné dans un aéroport (en mettant bien en évidence le logo Air Canada) et sera récompensé du Félix du clip de l’année. Un deuxième trophée est offert aux Simard à la même occasion pour récompenser les ventes du maxi 45t de Tourne la page, sorti au Canada en vinyle, CD et cassette, et incluant la version longue et la version instrumentale du morceau. En France, Tourne la page est édité en 45t chez Trema. Mais malgré une promotion locale et la diffusion du clip, le single n’arrivera pas à se hisser jusqu’au Top 50. Un deuxième single, Tout si tu m’aimes, est exploité en France mais sans plus de succès alors que les tubes s’enchaînent au Canada : Prends soin de toi, Le Ciel en plein cœur ou Lui (interprété par Nathalie seule et qui sort aussi en France). L’album est un succès et est certifié double platine pour plus de 200 000 ventes en 1989, un joli score pour le Canada francophone.

Le virage musical amorcé profite à Nathalie qui fait à nouveau confiance à Musumarra pour son nouvel album solo, Au maximum, qui sort en 1989 (et sur lequel on trouve également les signatures de Didier Barbelivien ou Claude Dubois) et devient rapidement disque d’or. Puis Nathalie part en tournée, continue d’enregistrer des albums et se lance dans la comédie musicale. René de son côté sort l’album E = MC2 en 1993 et s’oriente vers la télévision.

Mais comme toutes les success story, la saga Simard connaît aussi ses revers et en 2004 Nathalie poursuit son ancien producteur, Guy Cloutier, l’accusant d’agressions sexuelles répétées sur sa personne alors qu’elle était mineure. Elle a depuis lutté aux cotés des victimes d’abus sexuels, notamment par le biais de sa fondation, a publié sa biographie en 2005 puis des albums en 2007 et 2019, et fait la promotion des DVD de son émission de télé des années 80, Le Village de Nathalie. René, quant à lui, a joué dans les versions canadiennes de The Phantom of The Opera et dans Mary Poppins, a animé des émissions et sorti un album en 2003 (dans lequel il chante en duo avec Céline Dion) et un autre en 2015. En 2016, lors de sa tournée Nouveau rêve, il est rejoint sur scène par sa sœur avec qui il entonne Tourne la page une nouvelle fois…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s