Kim Carnes – Voyeur

Été 1981 : impossible de ne pas tomber sous le charme de Kim Carnes et de son imparable Bette Davis Eyes qu’on entend partout et qui se vend à plus d’un million de 45t rien qu’en France. Si pour beaucoup la chanteuse à la voix rauque est une révélation, Kim Carnes cumule déjà plus de dix ans d’une carrière musicale plutôt discrète.

C’est tout d’abord en tant qu’auteure que la jeune Américaine se fait remarquer en plaçant ses morceaux sur les albums de Kenny Rogers, David Cassidy, Nancy Sinatra… Elle publie quatre albums entre 1971 et 1979 et décroche quelques bonnes critiques mais sans jamais connaître le succès public. Tout change en 1980 lorsqu’elle enregistre une reprise de More Love de Smokey Robinson and the Miracles pour son album Romance Dance. Le 45t atteint la 10e place du Billboard alors que dans le même temps son duo avec Kenny Rogers, Don’t Fall in Love with a Dreamer, se classe 4e. Et puisque sa carrière solo semble décoller grâce à des reprises, la chanteuse enfonce le clou en 1981 avec Bette Davis Eyes, une chanson qu’elle affectionne depuis des années et qu’elle emprunte au répertoire de Jackie DeShannon.

La version new wave-rock de Carnes connaîtra le succès que l’on sait et rapportera à son interprète deux Grammy Awards l’année suivante. Et si l’album Mistaken Identity profite du succès de Bette Davis Eyes en se plaçant n°1 au Billboard, les 45t qui suivent font plutôt pâle figure en n’intégrant pas le top 20.

Un nouvel album est cependant très vite mis en chantier, soutenu par EMI qui croit au potentiel de Kim Carnes. Une partie du disque est écrite alors que la chanteuse est en tournée et elle en signe cette fois pas moins de huit titres sur dix. À la production on retrouve Val Garay à qui l’on doit le succès de Bette Davis Eyes. Intitulé Voyeur, le nouveau LP qui sort en 1982 est le digne successeur de Mistaken Identity, oscillant entre synth-pop, rock et la disco dark du morceau titre. Servi par une magnifique pochette en noir et blanc signée du photographe Aaron Rapoport, Voyeur offre une imagerie très cinématographique, évoquant le Métropolis de Fritz Lang.

Premier extrait de l’album, Voyeur, écrit par Carnes, son mari Dave Ellingson et Duane Hitchings (Alice Cooper, Rod Stewart…), reprend la photo de l’album et se dote d’un clip à l’ambiance film noir dirigé par Russell Mulcahy (Duran Duran, Elton John, The Buggles…). À l’instar du personnage incarné par James Stewart dans Fenêtre sur cour d’Alfred Hitchcock, Kim Carnes est témoin d’une scène de violence conjugale qu’elle observe à travers la fenêtre d’un immeuble d’une rue mal famée et se fait prendre en chasse par l’agresseur. Entrecoupée de quelques images d’une clientèle d’amateurs de cinéma porno en plein visionnage, la vidéo est censurée par MTV qui ne la diffuse que la nuit sur son réseau américain.

Accompagné d’une superbe version longue en maxi 45t, Voyeur ne fait pourtant pas vraiment d’étincelles aux États-Unis où il n’atteint que la 29e place des classements. Une déception après les scores de Bette Davis Eyes. La réception du morceau sera toutefois bien meilleure en Europe et notamment en Scandinavie (n°5 en Norvège et n°10 en Suède) et en France où c’est la 15e meilleure vente de 45t en novembre 1982 avec plus de 200 000 copies écoulées.

Voyeur inspirera les artistes de l’époque et deux chanteuses allemandes produites par Jack White en font une reprise : Isabel Varell qui en fait la face A d’un 45t en 1982 et Lena Valaitis pour qui c’est une face B en 1984. En France, c’est La Panthère rose qui adapte la chanson en Voyeurs, voleurs sur un album de 1983.

Malgré les scores plutôt décevants du single et de l’album, la profession reconnaît pourtant la qualité de Voyeur et nomine la chanteuse pour la meilleure performance vocale rock aux Grammy Awards, récompense qui sera finalement décernée à Pat Benatar. Malgré quelques autres petits succès dans les années 80, la carrière de Kim Carnes n’atteindra jamais plus les hauteurs de sa chanson phare de 1981 qui connaîtra reprises et remixes à la pelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s