Fleetwood Mac – Big Love

Fondé à Londres en 1967, Fleetwood Mac s’est imposé en quelques années comme l’une des formations rock les plus lucratives au monde. Autour du musicien Mick Fleetwood, le groupe connaît de nombreuses configurations et voit défiler un nombre impressionnant de collaborateurs au gré des albums. L’arrivée des deux Américains Lindsey Buckingham et Stevie Nicks au sein du groupe au milieu des années 1970 permet à Fleetwood Mac d’atteindre une popularité alors encore jamais égalée et de signer en 1977 le mythique album Rumours qui totalise aujourd’hui 40 millions de ventes dans le monde.

Le groupe se fait moins présent dans les années 1980 avec notamment une pause de cinq ans pendant laquelle la plupart des membres se concentrent sur leurs carrières solos respectives. C’est la charismatique Stevie Nicks qui s’en sortira le mieux avec trois albums à succès entre 1981 et 1985. De son côté, son ex compagnon, le guitariste Lindsey Buckingham, doit faire face à l’accueil mitigé de son second opus Go Insane paru en 1984. Lui qui est à l’origine de certains des plus gros tubes de Fleetwood Mac va pourtant remettre le groupe en selle avec ce qui s’annonçait comme son troisième LP et qui deviendra finalement Tango in the Night, le retour de la formation au printemps 1987. Buckingham signe plus de la moitié des morceaux de l’album qu’il va lui-même réaliser avec l’aide de Richard Dashut, les autres membres du groupe étant plus ou moins hors service au moment de la conception. Stevie Nicks, en pleine cure de désintoxication, est dans l’incapacité de s’y consacrer sérieusement et ne sera présente que deux semaines sur les huit mois d’enregistrement de l’album.

Big Love, qui ouvre le disque, est le premier single extrait de Tango in the Night. Entièrement écrit et composé par Buckingham, le morceau est très personnel et tient aujourd’hui encore une place importante dans la vie du musicien. Reflet de ce qu’il est en train de vivre à l’époque, Big Love dresse le constat des échecs répétés de ses relations amoureuses depuis qu’il s’est séparé de Stevie Nicks. La composition entraînante met en avant la guitare ainsi que la voix de Buckingham qui affirme à présent se défier de l’amour tandis que des gémissements masculins et féminins qui se répondent (en fait sa propre voix trafiquée) ajoutent un côté sensuel au morceau.

Un clip à gros budget et bourré d’effets spéciaux est tourné pour lancer l’album. Tous les membres du groupe y sont présents, même Stevie Nicks qui pourtant ne joue ni ne chante sur Big Love. On l’entendra cependant sur la version longue du morceau éditée en maxi 45t et remixé par Arthur Baker qui en livrera quatre variantes (Extended Remix, House On The Hill Dub, Piano Dub et Remix Edit). Sur la face B du 45t est offert l’inédit You & I, Part I (You & I, Part II sera présent sur l’album en morceau de clôture). La pochette du single est illustrée d’un tableau qu’on peut admirer dans le salon de Lindsey Buckingham et qui servira également pour l’album. Réalisé par Brett-Livingstone Strong en hommage au Douanier Rousseau, il représente une jungle luxuriante, métaphore des amours tumultueuses évoquées tout au long du disque.

Big Love est un succès et grimpe jusqu’à la 5e place des charts US et la 9e au Royaume-Uni. L’album Tango in the Night engendrera six singles dont les tubes Little Lies et Everywhere de Christine McVie et dans une moindre mesure le Seven Wonders de Stevie Nicks. L’album est en tout cas l’un des grands succès des années 1980 et l’une des meilleures ventes de Fleetwood Mac. Seule la France résiste, boudant les singles et ne réservant qu’une 25e place à l’album.

Une tournée est organisée mais Lindsey Buckingham se retire à la dernière minute (provoquant une violente dispute avec Nicks) et quitte le groupe qu’il réintègrera en 1997 pour une tournée best of intitulée The Dance qui sera gravée sur disque et battra à nouveau des records de ventes.

A cette occasion Buckingham reprend Big Love seul à la guitare dans une version encore plus dépouillée et personnelle que l’originale, une véritable redécouverte du morceau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s