George Michael – Faith

La carrière de George Michael prend un tournant décisif en 1987 lorsqu’il se décide à sortir son premier album solo. Cinq années au sein du groupe Wham! ont épuisé le jeune artiste anglais qui, malgré une flopée de tubes, vit mal le fait d’être rangé dans la case des chanteurs à midinettes et l’incroyable succès du groupe ne lui apporte pas que de la joie. Alcool, drogue et dépression font partie de son quotidien et ce n’est qu’après une conversation avec son complice de Wham!, Andrew Ridgeley, à qui il se confie, que Michael décide de reprendre les choses en main et de repartir à zéro. 1986 signe la fin de Wham! et le début d’une nouvelle ère pour George Michael qui se met d’arrache-pied à la création de son premier disque.

Écriture, composition, production, arrangements et une partie des instruments sont assurés par le chanteur en personne qui a à cœur de livrer une œuvre personnelle. L’insouciance de Wham! s’efface devant les questionnements d’un jeune homme qui s’implique dans la confection d’une pop plus mature.

En juin 1987 un premier single, le très direct I Want Your Sex, annonce la couleur et s’attire les foudres de la censure sur certaines chaînes. Mais les ventes du single explosent et assurent un nouveau tube à la star. Il est suivi par Faith en octobre, précédant de quelques jours la sortie de l’album du même nom. Le morceau est né d’une intro composée par Michael qui, sur les conseils de son éditeur Dick Leahy, s’est transformé en rock aux accents 50’s.

La mise en boîte de Faith sera un processus minutieux, le chanteur enregistrant souvent son texte ligne par ligne alors qu’il est en train de l’écrire. La vieille guitare utilisée par Hugh Burns sur le morceau appartient au groupe punk The Damned qui l’a laissé traîner au studio Puk (Danemark) où une partie de Faith est enregistrée. Avec plus d’évidence que sur I Want Your Sex, Faith opère une véritable transition avec Wham!, rappelant le refrain du tube Freedom sur l’intro jouée à l’orgue de ce nouveau single. Évoquant sa dépression post Wham!, Michael déclarera que surmonter cette épreuve lui a donné optimisme et foi (« faith »), un mot lourd de sens pour lui et qui, en plus de lui inspirer une chanson, donnera son titre à l’album.

Son retour en solo s’accompagne d’une nouvelle image qui se veut en accord avec son évolution artistique. Mais à un moment de sa vie où il se débat avec les questionnements sur sa sexualité et où il découvre qu’il est en réalité gay, George Michael tente de cacher sa vérité en créant un personnage hyper sexué et masculin qui ne lui ressemble finalement pas. Il faut dire que la presse anglaise, véritablement obsédée par le sujet, préfère lui demander s’il s’épile les sourcils plutôt que de le questionner sur son dernier disque. Sur la pochette de son album et dans le clip de Faith il apparaît vêtu d’un jean troué, blouson de cuir et t-shirt blanc savamment ouvert sur la poitrine, une image de lui-même qu’il reniera par la suite en détruisant son costume et le jukebox de la vidéo dans le clip de Freedom 90.

La simplicité et l’efficacité de Faith en font un nouveau tube qui se classe n°1 aux États-Unis, au Canada, en Italie, aux Pays-Bas, n°2 au Royaume-Uni mais seulement 22e en France.

Sur la face B du 45t on trouve Hand To Mouth, un titre qui aurait pu remplacer Faith en tant que single mais qui fut abandonné en raison de son texte un peu trop politique. Sur le maxi 45t pas de remix mais une version instrumentale de Faith tandis que le CD maxi propose Hard Day (un morceau de l’album) dans une version remixée par Shep Pettibone. Paru en maxi 45t promotionnel réservé aux discothèques au moment de la sortie de l’album, Hard Day est en effet revisité par le célèbre DJ et grimpe jusqu’à la 5e place du classement des clubs US.

Œuvre fondatrice de la carrière de George Michael, l’album Faith est un énorme succès qui s’écoule à plus de 20 millions d’exemplaires, engendre six tubes et marquera bien au-delà de sa décennie en étant cité comme l’un des meilleurs albums de tous les temps. En 1988 George Michael s’engage dans une tournée marathon de plus de 130 dates qui passe par Paris, Lyon, Marseille et Fréjus.

En 2011 sort une réédition remasterisée qui inclut un disque bonus reprenant l’instrumental de Faith et un DVD sur lequel figure le clip de la chanson.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s