Carly Simon – My New Boyfriend

Artiste américaine majeure des années 70, Carly Simon débute sa carrière dans les années 60 en duo avec sa sœur Lucy. Après trois albums et un petit succès single, le duo se sépare et Carly poursuit sa carrière seule. Dès son premier 45t en 1971, Carly décroche un tube avec That’s the Way I’ve Always Heard It Should Be, chanson qui dresse un constat amer du couple et du mariage. La pop-rock moderne de la jeune femme qui ne mâche pas ses mots s’installe dans la décennie et en 1972 elle écrit son plus gros succès, You’re So Vain, critique d’un ex-amoureux un peu trop égocentrique avec Mick Jagger dans les chœurs, puis en 1977 elle interprète la chanson phare du dernier James Bond, L’espion qui m’aimait.

Mais le passage des années 80 se fait plus difficilement pour Carly et les albums se vendent moins. En 1985 elle change de label et signe chez Epic. La chanteuse sent le vent tourner mais a du mal à s’inscrire dans l’air du temps. Elle fera donc confiance à une nouvelle équipe pour se réorienter. Elle commence par changer de manager et s’adjoint les services de Tommy Motola qui développera par la suite les carrières de Mariah Carey, Shakira ou encore Céline Dion. Avec pas moins de neuf réalisateurs mobilisés pour travailler sur son nouveau disque, Carly a l’impression que l’ensemble lui échappe mais décide tout de même de faire confiance à ses nouveaux collaborateurs.

Intitulé Spoiled Girl, le nouvel album de Carly Simon voit l’artiste s’aventurer dans l’univers de la new wave mais le premier single extrait, Tired of Being Blonde, peine à convaincre. L’une des rares chansons non écrites par la chanteuse elle-même, le morceau est surtout un choix de Tommy Motola et la maison de disques met le paquet en commandant un clip réalisé par Jeremy Irons. Malgré son efficacité, le 45t n’atteindra que la 70e place du Billboard.

Pour le second extrait de Spoiled Girl on mise sur My New Boyfriend, la chanson d’ouverture de l’album écrite et composée par Carly, produite par Paul Samwell-Smith (producteur du deuxième album de la chanteuse en 1971) et sur laquelle sa sœur Lucy fait des chœurs. Électrique, dansant et résolument contemporain, My New Boyfriend est l’un des titres de l’album que Carly préfère et, selon elle, l’une de ses meilleures chansons dansantes. Écrite à propos de sa relation avec le batteur Russell Kunkel, son grand amour de l’époque, My New Boyfriend doit sa couleur new wave à Paul Samwell-Smith qui en fait l’un des titres les plus réussis d’un album assez hétérogène.

Malgré l’échec du single précédent et celui de l’album qui stagne à la 88e place du Billboard, Epic commissionne tout de même un clip pour My New Boyfriend. Réalisé par Jeff Stein (Billy Idol, Tom Petty…) sur l’île de Martha’s Vineyard au sud du Massachusetts, la vidéo révèle la féminité de la chanteuse qui apparaît tantôt en Cléopâtre tantôt en amazone avant que le thème de la chanson ne soit évoqué lorsque le « nouveau petit ami » de Carly apparaît sous les traits d’un robot.

Commercialisé en 45t, My New Boyfriend propose en face B The Wives Are In Connecticut, un morceau étonnant et très réussi réalisé par Phil Ramone. Également réalisateur de quelques titres sur l’album, Arthur Baker (remixeur de David Bowie, Cyndi Lauper, Bruce Springsteen…) livre deux versions longues de My New Boyfriend (remix et dub) disponibles en maxi 45t. Malheureusement, Epic ayant déjà tiré un trait sur l’album, la promotion du nouveau 45t est vite abandonnée et connaîtra encore moins de succès que son prédécesseur.

Album ovni de la discographie de Carly Simon, Spoiled Girl est loin d’être un ratage et récolte de bonnes critiques à sa sortie. Il reste aujourd’hui un disque affectionné par les fans et témoigne de l’incursion d’une chanteuse intemporelle dans la musique de son époque. Remasterisé en 2012, Spoiled Girl est réédité avec ses remixes, face B et version single d’époque.

Signée chez Arista dès l’année suivante, Simon retrouve le haut des charts avec l’album Coming Around Again, un retour à un style plus personnel. En 1989 elle réussit l’exploit de décrocher un Oscar, un Golden Globe et un Grammy pour Let the River Run, chanson qu’elle compose et interprète pour le film Working Girl avec au générique Harrison Ford et Sigourney Weaver.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s