Les pépites 80’s de Noël (vol. 1)

Noël Pop Music Deluxe

Si pop music et fêtes ont toujours fait bon ménage, la chanson (ou album) de Noël n’a jamais vraiment eu la cote en France, à la différence des pays anglo-saxons qui ont élevé l’exercice au rang de tradition !
Qui dit chansons de Noël dit crooners américains : on pense à Frank Sinatra, Bing Crosby ou même plus récemment à Michael Bublé… tandis que chez nous l’image évoque plutôt Tino Rossi, voire Mireille Mathieu ou Nana Mouskouri (et qu’on ne s’y trompe pas, on adore les albums de Noël de Mireille et Nana !).
Si les années 70 sont plus propices au genre, les années 80 ne sont pas en manque et on a déniché quelques pépites qu’il fait bon écouter en temps de fêtes, chez les Français d’abord, puis chez les Anglo-Saxons dans un volume 2 à venir.
La playlist est à savourer en fin d’article !

 

Marie Myriam Noël Pop Music Deluxe

En 1980, alors qu’elle interprète également le générique de l’émission Les Visiteurs de Noël, Marie Myriam reprend un morceau de Barry Manilow sorti l’année précédente, One Voice. Une chanson qui est apparue en rêve à l’auteur-compositeur-interprète américain et qu’il enregistre immédiatement dans un état de semi-conscience. Le texte, empreint de spiritualité, parle du pouvoir que peut exercer « une voix » pour inspirer les autres à faire le bien. En français, sous la plume de Didier Barbelivien, One Voice devient Noël dont Marie Myriam livre une très belle interprétation, presque aussi poignante que l’originale. En 2008, suite à la proposition du producteur de la tournée Âge tendre de lui produire un album, elle réenregistrera le morceau à Budapest avec un orchestre symphonique pour Tous les anges chantent… (qui propose de nombreuses adaptations de classiques de Noël anglo-saxons).

Christophe Clichés d'amour Pop Music Deluxe

En 1983, Christophe se la joue crooner et publie un album où il adapte des standards (Besame mucho, Cry Me a River, As Time Goes By…). Clichés d’amour est enregistré un peu pour faire plaisir à son producteur Francis Dreyfus qui déploie les grands moyens : un orchestre et la crème des musiciens de jazz. La dernière piste en est Noël Blanc (White Christmas) sur l’adaptation originale de Francis Blanche, morceau idéal pour ce disque qui sort en fin d’année. C’est la grande classe et la critique se pâme.

Lio Zip a Doo Wah Pop Music Deluxe

Fin 1983, alors que sort son troisième album Amour toujours produit par Alain Chamfort, Lio enregistre quelques bonus pour agrémenter le maxi 45t de Zip a doo wah, single leader du nouvel opus. Au programme de ce maxi à la pochette festive, un inédit signé Jacques Duvall et Jay Alanski, Noël, au texte pour le moins caustique : une jeune femme trompée vient offrir l’éternité à son amant pour Noël (« on te mettra dans une boîte en sapin »). On y trouve aussi une reprise de Sleigh Ride de Leroy Anderson dont la première version vocale fut enregistrée par les Andrews Sisters en 1950. En 1988, pour les besoins d’un Champs-Elysées spécial Lido diffusé pendant les fêtes de fin d’année, Lio réenregistre Sleigh Ride en compagnie de Marie France et Héléna Noguerra.

Louis Chédid Anne, ma soeur Anne Pop Music Deluxe

Sur son album Anne, ma sœur Anne de 1985 (qui contient le single God Save the Swing), Louis Chédid nous fait une petite déprime de fin d’année. Après avoir dénoncé la montée du Front National sur le morceau titre, il ironise sur la trêve festive (« Et même si ce n’est qu’un cache misère, malgré le froid, le plein hiver, Y’a une chaleur particulière, ce soir ») et chante Ce soir c’est Noël sur fond de musique synthétique entraînante et légèrement mélancolique.

Les Innocents Saint Sylvestre Pop Music Deluxe

Forts du succès de leur single Jodie produit par Jay Alansky en 1987 (34e du Top 50), Les Innocents publient leur premier album Cent mètres au paradis qui paraît en 1989. En fin d’année, ils enregistrent de manière très spontanée un EP de Noël autour de la chanson Saint-Sylvestre (deuxième extrait de l’album qui paraît aussi en 45t). Les Innocents chantent Noël / Sing Christmas propose trois titres en français : les deux créations Saint-Sylvestre et Il paraît qu’en Angleterre, une reprise du Joyeux Noël de Barbara (1968), et trois titres en anglais : Merry X’Mas Everybody de Slade (1973), Santa Claus’ Is Coming To Town (un classique des années 30) et I Saw Mommy Kissing Santa Claus (Jimmy Boyd, 1952).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s