Modern Talking – Atlantis is Calling (S.O.S. for Love)

Modern Talking Atlantis is Calling Pop Music Deluxe

Qu’on l’adore ou qu’on le déteste, le groupe allemand Modern Talking a marqué de façon indéniable la musique pop des années 80. Mélange de disco, d’europop et de schlager, Diether Bohlen et Thomas Anders produisent en l’espace de trois ans et six albums (deux albums par an de 85 à 87 !) une série de hits imparables : You’re My Heart, You’re My Soul, You Can Win if You Want, Cheri Cheri Lady, Brother Louie… La formule est simple : des arrangements europop sur des compositions qui suivent systématiquement le même schéma et la même progression (couplet, pré-refrain, refrain en voix de tête). Des refrains interchangeables mais arrangés avec une efficacité telle qu’on s’y laisse prendre à chaque fois.

Thomas Anders (le brun, au chant), commence sa carrière de chanteur très jeune et publie entre 1980 et 1982 quelques 45t de schlager sans aucun succès. Il fait la connaissance de Diether Bohlen (le blond, à la composition) en 1983 et c’est le coup de foudre musical immédiat. Diether, qui a déjà fait partie de plusieurs groupes et composé des tonnes de chansons dans son coin, produit en 83 et 84 une poignée de titres pour Thomas (dont une adaptation en allemand du Pick up the Phone de F.R. David) sans plus de réussite. Devant l’échec, les deux garçons décident de changer de tactique en se présentant en duo avec un son plus moderne. Modern Talking naît en 1984 et le premier single You’re my Heart, You’re my Soul, qui sort fin octobre, ne fait son entrée dans les charts allemands que trois mois plus tard. La suite est un enchaînement de succès, le groupe cumule les tubes, leurs quatre premiers 45t se classent tous n°1 en Allemagne et l’Europe succombe à son tour au son de Modern Talking (Brother Louie sera même un tube au Royaume-Uni, au Canada, en Turquie, au Mexique, en Afrique du Sud…).

Modern Talking Atlantis is Calling maxi Pop Music Deluxe

En mai 86 sort Ready for Romance, le troisième album du groupe, précédé du tube Brother Louie. Au rythme d’un album tous les six mois, il reste peu de temps pour exploiter plus de deux singles par album et Atlantis is Calling (S.O.S. for Love) est choisi comme deuxième et dernier extrait du disque. Composé et produit par Diether et son savoir-faire toujours aussi percutant, le morceau se pare d’intonations un peu plus rock et, même si on ne comprend pas très bien pourquoi l’île de l’Atlandide lance des SOS à l’amour, on se laisse convaincre facilement par un refrain décidément toujours aussi entêtant. Le clip qui accompagne le 45t accumule pêle-mêle des éléments aussi anachroniques qu’un salon versaillais, des colonnes grecques, un transistor et une horloge en flamme ainsi qu’une boîte à lettres US mail dont on vous laissera le soin d’analyser la symbolique. Mais la vidéo brille surtout par le charme viril de Thomas qui arbore, en plus du pendentif au nom de sa femme Nora, un superbe survêtement rose, des lèvres glossées et une crinière sauvage. Edité en 45t et maxi 45t (avec version longue et instrumental), Atlantis is Calling propose, dans sa version originale, une pochette illustrée d’une boule de cristal qui apparaît également au début du clip. Le Canada et le Royaume-Uni lui préfèreront un visuel travaillé à partir d’une photo des deux garçons tandis que la France et le Japon proposeront chacun une pochette exclusive avec photo grand format. Atlantis is Calling est à nouveau un tube : cinquième n°1 consécutif en Allemagne pour le groupe, n°2 en Autriche et en Espagne, n°3 en Suède et en Suisse, n°4 en Italie et en Belgique mais seulement 21e en France et 55e au Royaume-Uni.

Après trois autres albums au succès décroissant, Modern Talking se sépare en 1987, sans doute un peu à cause de Nora, la compagne de Thomas, au comportement un peu trop intrusif et exclusif. Thomas se sépare de Nora au milieu des années 90 et Modern Talking signe alors son grand retour en 1998 avec Back for Good, un album de réinterprétations de leurs grands succès en version eurodance. Contre toute attente le succès est fulgurant, l’album se classe dans le top 3 d’une dizaine de pays et les singles sont à nouveau des tubes. Atlantis is Calling bénéficie bien sûr d’une nouvelle version et en 2001 le maxi 45t original est réédité en CD dans le coffret Selected Singles ’85 – ’98. Cinq autres albums suivront jusqu’en 2003, avec un joli succès dans les pays germanophones (on se souvient du hit You Are Not Alone en 1999), avant une seconde séparation du groupe sur le best of The Final Album – The Ultimate Best of. Depuis, le catalogue de Modern Talking ne cesse de vivre grâce à une légion de compilations éditées chaque année.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s