Samantha Fox – Nothing’s Gonna Stop Me Now

Samantha Fox Nothing's Gonna Stop me Now Pop Music Deluxe

En 1987, Samantha Fox n’est plus seulement la jeune fille pulpeuse qui dévoilait ses charmes sur la fameuse page 3 du journal anglais The Sun. En effet, après une brève carrière de mannequin topless débutée à l’âge de 18 ans pour le journal avec lequel elle est en contrat, Samantha signe chez Jive Records qui va la lancer à l’assaut des charts internationaux grâce à un premier single, Touch Me (I Want Your Body), en 1986. La jeune Anglaise fait belle impression avec ce tube sensuel qui décroche la 3e place des hits parade au Royaume-Uni et la 4e aux Etats-Unis. Un début prometteur confirmé par un premier album et une poignée de singles à succès.

L’année suivante, il faut déjà penser à un deuxième opus qui conforterait la place de la chanteuse sur les marchés européens et américains. Samantha Fox, qui sort en septembre 1987, sera donc un mélange de genres et de producteurs. Une première collaboration avec le groupe R’n’B américain Full Force engendrera le titre Naughty Girls, un son nouveau et plus urbain pour Samantha. Outre une reprise des Rolling Stones, (I Can’t Get No) Satisfaction, le reste de l’album se partage entre plusieurs producteurs britanniques qui se tirent la couverture afin que leurs titres soient mis en avant en tant que singles. Mais si plusieurs morceaux ont du potentiel, aucun ne se prête vraiment au lancement estival de l’album dans la veine de Touch Me.

C’est alors que l’équipe de la « Hit factory », soit le trio de producteurs Stock, Aitken et Waterman (SAW), faiseur de tubes pour Kylie Minogue, Dead or Alive ou Bananarama, est appelé à la rescousse. Le challenge est relevé en un tour de main et Nothing’s Gonna Stop me Now est alors enregistré en seulement quelques prises. Le son SAW y est reconnaissable dès les premières notes (leurs détracteurs leur reprocheront d’ailleurs des productions aux structures trop similaires pour artistes interchangeables) et le titre, qui débute directement par le refrain après à peine quelques secondes d’intro, est calibré pour cartonner. « Stock, Aitken et Waterman ont écrit cette chanson en vingt minutes et il ne m’a fallu que deux prises pour l’enregistrer. Ça me semblait si naturel. On a juste fait une pause lorsque j’ai renversé ma tasse de thé sur la table de mixage, ooops ! Il a fallu deux heures pour que ça sèche… », se souvient la chanteuse dans le livret de son Greatest Hits en 2009.

Nothing’s Gonna Stop me Now est en bacs le 18 mai 1987 au Royaume-Uni. 45 tours rêvé pour lancer l’album, il atteint la 8e place des charts avant de conquérir l’Europe où il s’installe dans le top 10 un peu partout. Les Etats-Unis, moins friands de l’eurobeat caractéristique de SAW ne réservent qu’une 80e place au titre alors qu’en France le 45 tours atteindra la 6e place (deux semaines non consécutives fin août et mi-septembre) avec à la clé un disque d’argent et plus de 300 000 ventes.

Véritable road trip estival, le clip dans lequel Samantha use de tous les moyens de locomotion à sa disposition (hors-bord, voiture, avion, vélo et même cheval) pour atteindre sa destination, nécessite trois jours de tournage en Espagne. Après un plan surréaliste où on la voit chanter sous l’eau avec un micro fil, la plantureuse jeune femme gratifie le spectateur d’une séquence dans laquelle elle s’ébroue en sortant de la piscine au ralenti, scène qui sera reprise quelques semaines plus tard (mais avec moins de pudeur) par sa rivale italienne Sabrina dans le fameux clip de Boys.

Samantha Fox Nothing's Gonna picture disc Pop music Deluxe

Edité sur de multiples supports (picture disc, vinyle blanc, mini CD japonais et même un coffret incluant poster, stickers et cartes postales), le 45t est couplé à Dream City, un titre de l’album. Sur les différents maxi 45t on retrouve Want You to Want Me (inédit déjà présent sur le 45t I’m All You Need en 1986) et plusieurs versions longues de Nothing’s Gonna Stop me Now (un remix de Jerry Peal et un extended de SAW). La compilation The Hit Factory – The Best Of Stock Aitken Waterman, qui sort la même année, inclut le Jump And Jive Mix de Pete Hammond. En 2012, on retrouve ces différentes versions en bonus de la réédition de l’album sous forme de 2 CD 30 titres édité par Cherry Pop.

L’album Samantha Fox est un succès (mais moins que le précédent) même si les singles suivants marqueront moins. La collaboration avec Full Force est en tout cas une révélation aux Etats-Unis où le single Naughty Girls atteint la 3e place du Billboard. Mais à l’inverse de Nothing’s Gonna Stop me Now, il n’emporte pas l’adhésion en Europe. Le troisième album de Samantha Fox sortira en 1988 et marquera, malgré des ventes encore honorables, le déclin du succès populaire de la chanteuse qui continuera tout de même à enregistrer, mais à un rythme moins soutenu.

2 commentaires

  1. SAW = une boite à rythme électronique Linndrum + un synthétiseur type Yamaha DX7 + des artistes sexy.Voilà leur recette qui aura marqué la décennie des années 80 avec une multitude de hits.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s