Vicky Leandros – A l’est d’Eden

Vicky Leandros A l'est d'eden 45 tours

Vicky Leandros est née sur l’île grecque de Corfou d’une mère peintre et d’un père chanteur connu sous le nom de Leo Leandros. La famille s’installe à Hambourg afin de consolider la carrière de Leo en Allemagne où il connaît quelques succès au début des années 60. Mais rapidement, sa jeune fille Vicky se découvre elle aussi une sensibilité artistique aiguisée. Elle enregistre son premier 45 tours en 1965 et se voit propulsée sur la scène internationale dès 1967 en participant au concours Eurovision pour le Luxembourg avec la chanson en français L’amour est bleu. S’il ne se classe que 4e, le titre est un immense succès international que la jeune chanteuse enregistre en plusieurs langues. C’est le début d’une grande carrière qui s’épanouit dans les pays germanophones, en Grèce, au Japon mais aussi dans la francophonie.

Elle présente ses premières émissions de variétés en Allemagne et au Royaume-Uni avant de tenter à nouveau l’Eurovision en 1972, qu’elle remporte cette-fois avec Après toi, toujours pour le Luxembourg. A nouveau le morceau est un succès. C’est un n°1 en France où il s’en écoule plus de 500 000 exemplaires. Vicky s’installe à Paris et obtient quelques petits succès chez nous. Elle tente de se lancer aux Etats-Unis mais refuse de s’y installer. La fin des années 70 et le début des années 80 s’annoncent plus difficiles mais elle tente un comeback en France en 1984 avec le 45 tours A l’est d’Eden, une chanson qui, bien que récente, a déjà une longue histoire.

Composé par le duo anglo-allemand Christopher Evans-Ironside et Drafi Deutscher, le morceau s’intitule à l’origine Guardian Angel avec des paroles en anglais. Il sort en 45 tours interprété par Masquerade, un drôle de duo masqué sous lequel se cachent les deux auteurs. Tube de l’année 1984, il se classe 1er en Autriche, 2e en Allemagne et en Suisse, 4e en Belgique et en Suède. Au même moment, c’est le jeune Allemand Nino de Angelo qui en fait également un tube dans une version en allemand, Jenseits von Eden : n°1 en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Fait notable, dans ces trois pays la version Nino de Angelo est n°1 tandis que Masquerade est n°2 la même semaine. A l’époque, on n’a pas peur de proposer plusieurs versions de la même chanson, et d’ailleurs le public en redemande puisque le phénomène se répète quelques mois plus tard avec les deux versions du tube Self Control interprétées par Raf et Laura Branigan.

Nino de Angelo valle del Eden 45 tours

La France succombe à son tour au morceau avec la version en italien enregistrée par Nino de Angelo, La Valle dell’Eden (incorrectement orthographiée La Vallé del Eden sur la pochette), qui dépasse les 600 000 ventes. Nino de Angelo reprend également la version originale en anglais qui atteint la 57e place au Royaume-Uni.

Et puisque personne n’a encore eu l’idée d’adapter la chanson en néerlandais, Vicky Leandros va tenter l’aventure et lance Ver Van Het Leven aux Pays-Bas, sans véritable succès. Les adaptateurs semblent inspirés par ce thème de l’Eden de la version allemande de Nino qui ne figure pourtant absolument pas dans le texte anglais original. La version française créée par Vicky s’intitulera donc A l’est d’Eden, hommage au film d’Elia Kazan qui mettait en vedette James Dean en 1955. Le texte français, qui se cale de façon approximative sur la mélodie (« not’vie sera une farce »), parle de planète dévastée et d’amour monnayé, pas très réjouissant… Mais l’arrangement pop-new wave à tendance schlager, commun à toutes les versions, a son charme et, sans en faire un tube, le public français (peut-être déjà lassé de la version Nino) accueille le retour de Vicky avec chaleur pour ce qui demeure son dernier succès chez nous. Au Québec, A l’est d’Eden sera n°1 des palmarès et les deux 45 tours suivants marcheront bien aussi (Tu as sept ponts à traverser et Salut bien Sarah).

En face B d’A l’est d’Eden, le titre Et puis elle tourbillonne est l’adaptation de Und Dann Tanzt Sie Alleine présent sur l’album allemand Vicky de 1983, qui voit la chanteuse collaborer avec Vangelis sur un morceau. L’album sort en français en 1984 avec seulement huit titres mais n’inclut pas le single A l’est d’Eden qui reste aujourd’hui inédit en CD.

On notera qu’en France, les trois versions de la chanson sont toutes sorties sur le même label : Carrère !



5 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s