Jermaine Jackson – Do What You Do

Jermaine Jackson Do What You Do Pop Music Deluxe

1984 est une année charnière dans la carrière de Jermaine Jackson. Le bassiste et chanteur des Jackson 5 a décidé de quitter ses frères en 1975 en restant chez Motown pour développer ses propres projets en solo. Il décroche un hit en 1979 avec Let’s Get Serious écrit par Stevie Wonder mais quitte lui aussi la Motown, après un dernier album en 1982, afin de rejoindre Arista en 1983. Produit par Clive Davis (président d’Arista) et lui-même, le nouvel album de Jermaine Jackson, résolument plus pop et new wave, sort en avril 1984 aux Etats-Unis porté par le single Dynamite.

En Europe c’est Sweetest Sweetest qui est choisi comme premier extrait sans vraiment exciter les charts. Entre temps Jermaine a accepté en dernière minute de rejoindre ses frères sur l’album Victory (sur lequel on l’entend principalement en duo avec Michael sur Torture) et la tournée du même nom qui débute le 6 juillet et se termine le 9 décembre 1984. Difficile dans ces conditions pour Jermaine d’assurer la promotion de son nouveau disque qui connaît pourtant un joli succès.

Alors que When the Rain Begins to Fall (en duo avec Pia Zadora et extrait du film Rock Aliens) débarque en Europe en septembre et balaye tout sur son passage (plus d’un million de 45t vendus en France !), c’est la ballade soul Do What You Do qui est chargée de relancer les ventes de son album aux Etats-Unis. Ecrite par Larry Ditommaso et Ralph Dino, la chanson romantique met en valeur les capacités vocales du chanteur (qui n’hésite pas non plus à jouer de ses atouts physiques sur la pochette du 45t). Avec un clip scénarisé réalisé par Bob Giraldi (précédemment Beat It et Say, Say, Say pour Michael Jackson) qui met en scène Jermaine et le top modèle Iman (qu’on verra plus tard dans le Remember the Time de Michael) dans une relecture du Parrain de Francis Ford Coppola, Do What You Do marque les esprits et se retrouve à la 13e place du Billboard US. Un remix léger, réalisé par Jermaine lui-même, accompagne le maxi 45t et se contente surtout de rallonger le morceau. Petite particularité cependant, la version 45t et le remix utilisent une piste vocale différente de celle de l’album. La voix y est un peu moins mise en avant et l’on entend surtout quelques modulations dans l’interprétation du chanteur.

Jermaine Jackson Do What You Do Pop Music Deluxe

Autre fait notable, le morceau qui sert de face B au 45t de Do What You Do n’est autre qu’un duo avec Michael Jackson écrit par Jay Gruska, Michael Omartian et Bruce Sudano. Tell Me I’m Not Dreamin’ (Too Good to Be True) a tout du single potentiel mais Epic, le label de Michael, refuse catégoriquement de voir un morceau de son artiste phare exploité en face A d’un 45t distribué par un autre label. Le duo entre les deux frères aura tout de même une vie en tant que single promotionnel. Il passera beaucoup en radio, décrochera la première place du classement des clubs ainsi qu’une nomination aux Grammy en 1985 pour la meilleure performance R&B en duo.

En Europe, Do What You Do est lancé en plein succès de When the Rain Begins to Fall et en profitera largement. Tube du début de l’année 85, Do What You Do décroche la première place en Belgique, la quatrième aux Pays-Bas, la sixième au Royaume-Uni et la douzième en France fin avril alors que When the Rain est toujours dans le top 40. Jermaine passera d’ailleurs par chez nous pour en faire la promotion et viendra chanter ses deux tubes en direct dans Champs-Elysées le 26 janvier.

Très occupé, le chanteur aura également profité de l’année 1984 pour produire trois titres sur le premier album de Whitney Houston qui paraît début 85. Très proche de la jeune chanteuse encore peu connue, il s’offre avec elle deux duos : Nobody Loves Me Like You Do et Take Good Care of My Heart (ce dernier figure aussi sur son propre album).

Un ultime extrait de l’album Jermaine Jackson (rebaptisé Dynamite en Europe) est extrait pour l’Europe en 1985 : l’efficace Dynamite qui ne décroche qu’une 46e place en France. Succès aux Etats-Unis, l’album est récompensé d’un disque d’or.

Jermaine Jackson publiera jusqu’en 1991 trois autres albums chez Arista avec un succès décroissant.

En 1985, une VHS (rééditée en DVD en 2010) reprenant les vidéos de Dynamite (toutes réalisée par Bob Giraldi) est commercialisée avec en bonus le making of de Do What You Do. En 2012 l’album Dynamite est remasterisé et réédité avec en bonus le remix de Do What You Do.

2 commentaires

  1. Toujours très intéressants, vos articles, qui me donnent envie d’en savoir plus sur tous les faits ou les titres que vous mentionnez. Je viens de découvrir la prestation live du tube « When the rain begins to fall » dans Champs-Elysées, et, si j’aime énormément entendre du direct (qui change de l’insupportable play-back), j’ai du mal à reconnaître la voix de Pia Zadora.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s