Pia Zadora – Dance Out of My Head

La chanteuse et actrice américaine Pia Zadora est essentiellement connue en France pour son tube When the Rain Begins to Fall, un duo avec Jermaine Jackson qui se hisse à la première place du Top 50 pendant trois semaines au début de l’année 1985 et dépasse le million de copies vendues.

Pia commence sa carrière à l’âge de 10 ans sur les planches de Broadway puis on la voit au cinéma dans Le Père Noël contre les martiens en 1964. Elle épouse un businessman de 32 ans son aîné en 1977 et devient rapidement l’égérie d’une marque d’apéritif détenue par son mari dont elle fait la promotion grâce à des clichés sexy. En 1979, grâce à une poignée de 45 tours, elle fait son entrée au Billboard des chansons country avant de poursuivre sa carrière d’actrice, notamment dans le film Butterfly, entièrement financé par son mari, et dans lequel elle tient la vedette aux côtés d’Orson Welles. Elle reçoit pour sa performance le Golden Globe du meilleur espoir de l’année (même s’il se murmure en coulisses que son mari aurait acheté le jury) en même temps que le Razzie de la pire actrice. Elle obtient en 1983 son meilleur classement dans les charts américains avec The Clapping Song qui atteint la 36e place. L’année suivante elle est la vedette du film musical Rock Aliens, véritable auto-promo géante de son dernier album dont elle interprète cinq chansons et notamment le tube When the Rain Begins to Fall. S’ensuivra une petite carrière européenne avec le succès des singles Let’s Dance Tonight et Little Beat of Heaven. En France, c’est Carrère qui prend en charge la diffusion de ses disques solos entre 1982 et 1985 (The Clapping Song, Iko Iko, Rock it Out…) mais sans décrocher un véritable succès. Elle enregistre par la suite des albums de standards avec orchestres philharmoniques, sous les encouragements de Frank Sinatra, et se fait remarquer pour ses performances vocales.

En 1987, Pia revient à la pop et enregistre un nouvel album sous la houlette de Jimmy Jam et Terry Lewis. Les deux producteurs en vogue prennent en charge la carrière vacillante de la toute jeune Janet Jackson en composant et produisant pour elle l’album Control en 1986. Fusion de funk et de R’n’B aux sons synthétiques et urbains, le disque est un immense succès qui engendrera pas moins de cinq tubes tous classés dans le top 5 du Billboard, un record à l’époque. Jam et Lewis remportent le Grammy Award des producteurs de l’année en 1987 puis composent et produisent entièrement le nouveau disque de Pia Zadora (les mauvaises langues diront que c’est encore un coup du mari de la chanteuse qui lui aurait offert le financement de cet album en cadeau). Dans la même veine que ce qu’ils ont fait pour Janet Jackson (et continueront quelques mois plus tard avec l’album Rhythm Nation 1814), When the Lights Go Out est un savant mélange de titres dansants efficaces et de ballades sur lesquelles Pia peine à démontrer l’étendue de sa puissance vocale. Déjà amorcé sur Control, le concept de Jam et Lewis sera de placer les up tempo sur la face A du disque et les ballades sur la face B. Mais malgré ce casting de choix, When the Lights Go Out se verra privé d’une sortie américaine et ne sera commercialisé qu’en Europe en 1988.

Dance Out of My Head est le premier (et dernier) single à en être extrait fin 1988. Le morceau funk-dance marqué par des boîtes à rythme est une réussite même si la voix de la chanteuse y semble un peu étouffée par les chœurs proéminents de Lisa Keith (choriste notamment de Janet Jackson ou d’Herb Alpert dans des productions Jam et Lewis). Commercialisé en 45t, maxi 45t et CD single, tout est fait pour que le titre soit un succès. A la production des remixes on retrouve les pointures Shep Pettibone (Madonna, Cyndi Lauper, Pet Shop Boys, Janet Jackson…) et Ben Liebrand (Grace Jones, Cock Robin, Phil Collins…). On en dénombre au moins sept différents : The Dressed-Down Mix, House Groove Vocal, Jam & Lewis Remix, Ben Liebrand Remix, Dub Version ainsi que deux versions single. Le clip, qui mélange des séquences d’animations à l’ambiance sous-marine (une histoire de poissons qu’on a un peu de mal à suivre) a des plans tournés en studio dans lesquels Pia effectue une chorégraphie entourée de ses musiciens et ses deux producteurs, est un objet de curiosité en lui-même.

Malgré cela la sauce a du mal à prendre et Dance Out of My Head n’est qu’un petit succès aux Pays-Bas où il atteint la 50e place des charts tandis qu’il se contente de la 65e au Royaume-Uni. Un lancement avorté pour l’album qui se vend peu et reste aujourd’hui une pièce de collection (réédité toutefois en 2014 en version 2 CD).

Rétrospectivement, la chanteuse reniera plus ou moins son disque comme elle le dit en 2020 à Blogcritics : « Je trouve que la musique était super, même si ce n’était certainement pas un tour de force vocal. Je n’étais pas Janet Jackson, donc je crois qu’ils m’ont plus ou moins entourée de gens qui m’ont aidée à lui ressembler. Mais ce n’était pas ce qui me convenait vocalement ». Suite à cet échec, Pia reprend ponctuellement sa carrière d’actrice (on la voit dans Hairspray ou Y a-t-il un flic pour sauver Hollywood ?) avant de mettre un terme à ses activités.

Elle revient à la chanson en 2011, donne des concerts avec orchestre pour des galas aux États-Unis, se produit régulièrement dans un restaurant de Las Vegas et sort en 2020 l’album All or Nothing at All.

4 commentaires

  1. Toujours passionnant vos articles.. Mais juste une chose : Jimmy Jam et Terry Lewis n’ont jamais écrit de titres pour Prince (il n’a jamais eu besoin de personne) ces derniers était membre du groupe « The Time » , groupe produit par Prince, qui était le chef d’orchestre de ce projet annexe (comme Vanity 6 par exemple)

    J'aime

  2. Article que j’ai grandement apprécié, ne connaissant Pia Zadora que via le génial « When the Rain Begins to Fall ». Finalement, une artiste qui n’aura jamais vraiment été prise au sérieux. Pourtant, je me suis empressé d’écouter ce fameux « Dance Out of My Head » et j’ai pas mal aimé ! Certes oui, c’est du Janet sans Janet mais pas de quoi rougir. Néanmoins, la réputation de la dame n’a pas dû aider le titre à se vendre…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s