ABBA – Head Over Heels

En 1981 rien ne va plus entre les quatre membres d’ABBA, le groupe suédois qui, avec seulement une dizaine d’années d’activité, totalise aujourd’hui des ventes de disques colossales dans le monde. Deux ans seulement après le divorce du couple Agnetha et Björn, c’est au tour de Frida et Benny d’annoncer leur séparation. Cependant, le désir de travailler ensemble semble être toujours présent. Plusieurs sessions d’enregistrements sont organisées durant l’année et donnent naissance à un huitième album, The Visitors, publié en novembre et qui, s’il ne signe pas encore la fin du groupe, sera toutefois le dernier. L’introspection est la ligne directrice de cet opus plus mature qui aborde, naturellement, le thème de la séparation mais revêt également un caractère plus politique avec des titres comme Soldiers ou The Visitors. Musicalement, The Visitors s’ancre dans son temps avec un son pop-rock aux synthés proéminents et une ambiance plus sombre que sur les précédents disques. Malgré de bonnes critiques et de bons classements dans les charts, l’album se vend moins, le public sentant déjà probablement le délitement du groupe.

Le premier single à en être extrait est One of Us qui s’avère être le dernier gros succès d’ABBA. L’histoire d’une femme qui essaie de recoller les morceaux d’une relation qui s’étiole est un n°1 en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en Irlande et un n°3 au Royaume-Uni.

En mars 1982, Head Over Heels est choisi comme deuxième extrait de The Visitors et sort en 45t en Europe, au grand dam des fans du groupe qui lui préféraient le plus évident When All is Said and Done (choisi en premier single pour l’Amérique du Nord). Mais la chanson évoquant à nouveau le thème de la rupture est évincée au profit d’un titre plus entraînant et léger. Head Over Heels, appelé Tango dans sa version de travail (et reprenant en effet des éléments de tango), renoue avec la pop insouciante qui a fait le succès du groupe quelques années auparavant, même s’il se pose en décalage avec l’ambiance générale de l’album. L’intro entêtante du morceau présage du meilleur et fait place à un refrain efficace et dansant qui n’a rien à envier aux plus grands tubes d’ABBA, pourtant le morceau ne fera pas date bien que plébiscité dans certains pays d’Europe.

Couplé au titre The Visitors sur sa face B (qui sera privilégié en tant que deuxième single aux États-Unis), Head Over Heels est n°1 aux Pays-Bas, n°3 en Belgique, n°8 en Autriche, n°14 en Irlande, n°19 en Allemagne et atteindra les 100 000 ventes en France. Au Royaume-Uni, la pochette du 45t est différente de celle proposée au reste de l’Europe. Le visuel présentant une photo en plongée des quatre membres du groupe réunis est en effet remplacé par un collage de quatre photos individuelles. Head Over Heels va stopper net une série impressionnante de 18 singles consécutifs classés dans le top 10 des charts britanniques en ne pointant qu’à la 25e position. C’est la fin d’une époque.

Un mix légèrement différent du morceau fait son apparition sur un EP allemand en 1983, certaines parties vocales du refrain et certaines percussions y apparaissent légèrement modifiées. Étrangement, c’est ce mix que l’on retrouve sur la version deluxe remasterisée de l’album The Visitors parue en 2012 à la place de la version standard, présente sur l’édition originale de l’album.

Une vidéo est tournée pour promouvoir la chanson. Calquée sur le texte, on peut y voir une femme frivole au comportement compulsif interprétée avec espièglerie par Frida qui semble y prendre un malin plaisir. Head Over Heels avait tout d’un classique mais divise les fans, encore aujourd’hui.

ABBA travaillera par la suite à un nouvel album qui ne verra jamais le jour. Seulement quelques titres seront enregistrés dont deux paraîtront sur une compilation en 1982, le double disque The Singles : The First Ten Years dont Head Over Heels sera exclu. Il faudra attendre 1993 et le More ABBA Gold, qui se concentre sur les singles moins connus du groupe, pour voir Head Over Heels intégré à une compilation.

Le groupe se sépare mais les projets foisonnent : en 1982 et 1983 Agnetha et Frida publieront chacune un album solo à succès tandis que Benny et Björn travaillent à leur comédie musicale Chess qui engendrera deux tubes en 1984 : One Night in Bangkok et I Know Him So Well.

L’engouement pour ABBA prend un nouvel essor en 1992 avec la sortie de la compilation ABBA Gold, vendue aujourd’hui à plus de 20 millions de copies.

2 commentaires

  1. J’étais loin de me douter que « Head over heels » divisait autant chez les fans même si j’avais bien compris depuis longtemps que le single était loin d’avoir cartonné. Pour ma part, c’est le dernier morceau du groupe que j’ai adoré et en faisant un calcul rapide, je pense qu’il est bon pour entrer dans mon Top 5 perso du groupe, comme quoi… En tout cas, il n’y a pas photo, je le trouve nettement plus réussi et entêtant que « When all is said and done » sur lequel je n’accroche pas plus que ça. Le seul élément que je rejette violemment sur « Head over heels », c’est la robe de Frida dans le clip ! 😉
    Content que vous vous soyez penchés précisément sur ce titre d’Abba. Merci.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s