Sabrina – All of Me (Boy Oh Boy)

Été 1987. Sabrina fait monter la température en Europe avec son légendaire tube Boys (Summertime Love) accompagné d’un clip dont on se souvient encore aujourd’hui. La belle italienne d’à peine 20 ans décroche son plus gros succès avec ce single, qui n’est que le troisième de sa jeune carrière, et se classe dans le top 3 de la plupart des pays européens. En France, c’est un vrai phénomène dont les ventes avoisinent les 700 000 exemplaires. Mais Hot Girl, le 45t suivant, peine à réitérer l’exploit malgré les efforts de la vedette pour promouvoir sa chanson.

Il faut être efficace pour la suite de la carrière de Sabrina et l’on pense alors au trio de producteurs incontournable du moment : Stock, Aitken et Waterman. Les trois Anglais règnent en maîtres sur la pop-eurobeat avec leur label PWL au palmarès impressionnant : Dead or Alive, Bananarama, Rick Astley, Kylie Minogue… Ils relancent même Samantha Fox (en 1987 avec le tube Nothing’s Gonna Stop me Now) que les médias s’amusent inlassablement à mettre en concurrence avec Sabrina, la blonde pulpeuse contre la brune sensuelle.

Le succès de Boys au Royaume-Uni est déjà dû en partie à Stock, Aitken et Waterman puisqu’un remix est réalisé par Pete Hammond, ingénieur du son attitré de l’écurie PWL. Ce sera aussi le cas de Hot Girl, remixé par Phil Harding. C’est donc tout naturellement qu’on demande aux Anglais de produire un titre pour le deuxième album de Sabrina. Très sollicités, on aurait pu croire que SAW allait refourguer à l’Italienne un morceau qui dormait dans les tiroirs, mais le résultat colle tellement à la peau de la chanteuse qu’aucun doute n’est possible. En effet Stock, Aitken et Waterman livrent à Sabrina une véritable déclinaison (voire une copie) de son tube Boys avec une intro très similaire et un refrain où l’entêtant « boys, boys, boys » est tout simplement remplacé par « boy oh boy ». Avec la rythmique et le son SAW en plus, le subterfuge ne fait pas vraiment illusion mais la sauce prend et ce All of Me (Boy Oh Boy) est calibré pour faire danser à l’été 88. Le message y est simple et clair : l’amour, c’est du sérieux, et la jeune femme ne veut pas d’un boyfriend qui batifole, imposant une relation exclusive.

Le 45t sort en Europe continentale au mois de juillet porté par un clip estival dans lequel la chanteuse se trémousse en maillot de bain sur la plage, prend des poses suggestives dans les vagues et s’amuse à chanter à sa peluche ou faire semblant de jouer de la musique. Composée d’un gros plan de Sabrina sur la plage, les cheveux légèrement mouillés, la pochette du 45t n’est pas sans rappeler celle de Boys (la France aura d’ailleurs droit à un graphisme légèrement différent de celui proposé ailleurs). Pour la sortie anglaise du morceau sur le label PWL en octobre 1988, on confectionne une pochette un peu plus sage avec trois portraits de la chanteuse en robe verte et patins à roulettes. Le clip aussi est différent : Sabrina y est entourée de danseurs sur fond blanc, une production nettement moins racoleuse.

Si l’on retrouve communément aux différents pressages 45t des versions instrumentales de durées inégales en face B, les maxis 45t et maxis CD proposent, quant à eux, un choix de remixes qui varie selon les pays. Pete Hammond et Dave Ford sont responsables de versions assez similaires mais de durées différentes : The Boy O Boy Mix, Maxi Version, Extended et Gen-Oh-A Mix (aussi appelé PWL Remix). Même s’il est difficile d’atteindre à nouveau les ventes de Boys, All of Me est un succès européen qui atteint la 12e place des charts en Suisse, la 15e en France, la 16e en Allemagne et la 25e au Royaume-Uni où il s’en écoule 48 000 exemplaires. En France le 45t s’accroche au Top 50 pendant quatre mois prenant immédiatement la relève de Hot Girl et croisant Voulez-vous coucher avec moi ce soir (Lady Marmelade), autre 45t de Sabrina classé 42e fin août.

Super Sabrina, le deuxième album, sort dans la foulée mais la chanteuse est surtout une vendeuse de singles. Si My Chico, le 45t suivant fera mieux que All of Me dans certains pays, Like a Yo-Yo, le troisième extrait écrit et produit par Giorgio Moroder, sera le dernier vrai succès de Sabrina qui poursuit néanmoins sa carrière tout en se diversifiant en se produisant au théâtre, au cinéma ou à la télévision. On la retrouve en France en vedette de la tournée RFM Party 80 puis dans le film Stars 80 dans son propre rôle en 2012.

En 2008 elle réenregistre All of Me pour son double album Erase/Rewind – Official Remix, un projet qui mélange remixes de ses succès et nouvel album.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s