Mikado – La Fille du soleil

Tous deux montés à Paris pour tenter leur chance dans la musique, Pascale Borel et Grégori Czerkinsky font connaissance au sein du groupe Lala et les émotions. L’une chante et écrit des chansons depuis l’âge de 16 ans, l’autre est percussionniste et a déjà enregistré sur les disques de Julien Clerc, Henri Salvador ou Michel Magne. Comme une évidence, le duo qui a envie de s’exprimer en dehors de toute autre formation se met au travail. Pascale écrit les paroles et Grégori la musique dans une insouciance et un apprentissage de la conception musicale qui se fait sur le tas avec un matériel sommaire.

Mikado naît en 1982 et signe sur un petit label belge fondé deux ans plus tôt par Michel Duval et Annick Honoré, Les disques du crépuscule. Un maxi 45 tours trois titres (avec Par hasard en face A) est distribué en Belgique, aux Pays-Bas et même jusqu’au Japon. Mikado connaît d’ailleurs ses premiers succès au pays du soleil levant où une tournée est organisée par la maison de disques. La fraîcheur de la pop du groupe et la voix de Pascale Borel séduisent les Nippons à tel point qu’une deuxième série de concerts est très vite organisée.

En 1982 et 1983 le morceau Ce garçon-là est distribué en 45 tours au Royaume-Uni et en France mais sans succès. C’est finalement à nouveau le Japon qui sourit à Mikado, trois labels se disputant en effet les faveurs du groupe. Teichiku Records remportera finalement la mise et produira l’intégralité du premier album de Mikado qui est enregistré à Paris. Neuf titres (dont une reprise du Attends ou va-t’en de Gainsbourg créé par France Gall) sont gravés sur un album éponyme à la pochette réalisé par Pierre et Gilles. Fascinée par l’imagerie glamour et kitsch développée par les deux artistes (qui ont déjà signé des pochettes de disque pour Etienne Daho, Amanda Lear ou Marie-France), Pascale Borel déniche leur numéro de téléphone et organise une rencontre. Pendant deux ans, Pierre et Gilles seront responsables des visuels de Mikado, réalisant pochettes et clips, en commençant par Naufrage en hiver, premier extrait de l’album distribué en France par Vogue.

La pop de Mikado a un côté naïf, rétro et en même temps sophistiqué qui permet au groupe de toucher un public branché. Naufrage en hiver est bien diffusé, le groupe en fait la promotion un peu partout et frissonne au Top 50.

Pascale et Grégori enregistrent de nouvelles maquettes et signent chez Sony dans l’optique d’un nouvel album. En 1987 La Fille du soleil paraît en 45 tours en France pour faire suite à la bonne réception de Naufrage en hiver. Cette fois le morceau, composé par Czerkinsky et mis en mots par Pascal Mounet, est un duo entre Pascale et Grégori. Exotisme et sensualité sont au programme de cette pop song lumineuse où la voix masculine se mêle à la diction langoureuse de Pascale, entre le susurrement et le chant. Déjà paru au Japon en 1985 en face B du maxi 45 tours Carnaval, La Fille du soleil est écourtée pour sa sortie française et couplée à Emma & Vienna dont Pascale Borel signe le texte. Un Disco mix est réalisé en Belgique par Erwin Autrique pour le maxi.

La pochette et le clip sont à nouveau signés Pierre & Gilles et Mikado enchaîne sur une publicité pour les sardines à laquelle ils apportent leur univers décalé. Tout comme pour Naufrage en hiver, la promotion de La Fille du soleil est intense mais le Top 50 échappe toujours au duo. Épuisé et dépassé par l’aspect visuel qui commence à prendre le pas sur la musique, Mikado décide de faire une pause pendant laquelle Pascale et Grégori connaîtront ensemble et doublement la joie d’être parents tout en travaillant sur des maquettes qu’ils présentent en 1990 à leur maison de disques. Mais suite à un remaniement au sein de la compagnie, Mikado est remercié et le duo se dissout.

Par la suite Grégori publiera un album expérimental éponyme dont le single Natacha atteindra la 25e place des classements belges. Il signe ensuite la bande originale du film Le Derrière de Valérie Lemercier, travaille avec Philippe Katerine, publie un album instrumental Club en 2001 puis Gregori ! en 2012 et Confusion en 2016.

Pascale, quant à elle, intégrera le groupe Bien avant de publier trois albums écrits avec Jérémie Lefebvre (Oserai-je t’aimer en 2001, Moyennement amoureuse en 2012 et Par ailleurs en 2015).

Avec son univers délicieusement kitsch et coloré, Mikado reste un OVNI des années 80 encore plébiscité aujourd’hui. En 2014, le DJ Julien Barthe remixe le titre Par hasard pour la compilation État des lieux qu’il publie sous le pseudo Plaisir de France.

En 1998 la compilation de Mikado intitulée Forever est supervisée par Czerkinsky. Très vite épuisé, elle est rééditée en 2017 en double CD et double vinyle.

Un commentaire

  1. Un groupe décalé mais moi j adorais à l époque et encore aujourd hui je continue à suivre la carriere de PASCALE BOREL . Ces 3 albums sont de véritables perles . J accroche sans jamais m en lasser …Merci au site pour toutes ces infos …

    Aimé par 1 personne

Répondre à natanelic Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s