Les succès de 1980 (8)

Retour en 1980 à travers cinq succès qui ont ponctué l’année musicale et ont figuré aux palmarès des meilleures diffusions.

Hervé Vilard – Reviens

Hervé Vilard Reviens Pop Music Deluxe

Hervé Vilard avait un peu perdu son public francophone entre 1974 et 1978, occupé qu’il était à contenter ses fans du Mexique, d’Argentine ou du Chili. Mais en 1979, Nous, l’adaptation d’un morceau de Toto Cutugno, est un immense succès qui dépasse le million d’exemplaires vendus. Chanteur et musicien italien prisé, c’est à l’époque toute la variété française qui chante Cutugno, de Johnny à Sardou en passant par Dalida et Sheila. Sur sa lancée, Hervé Vilard adapte avec Didier Barbelivien Il cielo è sempre un pò più blu, chanson présente sur le dernier 33 tours de Cutugno. Sous leur plume, le titre s’appelle Reviens et devient le hit de l’été 80 en dépassant les 800 000 ventes. Toujours populaire en Europe, Vilard fait également un tube en Suisse où Reviens se classe 4e des ventes tandis que la chanson est adaptée en allemand (Komm Doch), en espagnol (Vuelve) et qu’il sort également sa version de l’original en italien. Aujourd’hui, Reviens fait partie des classiques de son répertoire, mais de ceux qu’il ne veut plus chanter : « Je ne suis plus le prince charmant qui chantait ces paroles assez bluettes (…) J’ai peur aussi que ma voix ne soit plus au rendez-vous. Des chansons comme Nous ou Reviens n’ont pas été écrites pour être susurrées », confiait-il en 2018 au Parisien.

Michel Sardou – K7 / Si j’étais

Michel Sardou K7 Pop Music Deluxe

Après l’album Verdun et le succès de ses deux 45 tours extraits, Michel Sardou est soudainement pris sur scène d’une grande fatigue et passera plusieurs mois épuisé, malade et déprimé. Une période dont les médias se font largement l’écho en s’interrogeant sur la santé du chanteur qui semble pourtant avoir préparé sa réponse avec le succès de Je ne suis pas mort, je dors. Entre deux albums, Sardou enregistre tout de même un nouveau 45 tours avec deux inédits : K7 et Si j’étais dont la promotion va s’étaler sur six mois. C’est d’abord K7, format que commencent à préférer les jeunes grâce à l’avènement du Walkman, que met en avant Sardou bien avant L’Enfant au Walkman de Julien Clerc. Le 20 septembre, il est la vedette de son Numéro un où il interprète les deux faces de son disque avant de poursuivre la promotion avec Si j’étais en novembre. Signée Revaux, Billon et Sardou (comme la face A), Si j’étais règle son compte à une certaine presse (« … l’armure, qu’il me faut pour survivre, aux journaux racontars… »). Succès d’été, le disque dépasse les 300 000 ventes.

Francis Cabrel – L’Encre de tes yeux

Francis Cabrel L'encre de tes yeux Pop Music Deluxe

Après l’énorme succès de Je l’aime à mourir l’année précédente, le discret Francis Cabrel est de retour en studio en 1980 pour enregistrer son troisième album, Fragile. Plutôt que de retourner à Paris, il s’installe au studio Condorcet à Toulouse où l’ambiance est plus familiale et décontractée. Parmi les onze titres du nouveau disque, une ballade guitare-voix, simple et poignante, écrite en souvenir d’une douloureuse séparation, retient l’attention. L’Encre de tes yeux sera le premier extrait de l’album et un nouveau plébiscite avec 400 000 disques écoulés. La première place décrochée par La quiero a morir (l’adaptation espagnole de Je l’aime à mourir) la même année dans les classements hispaniques, incite le chanteur à poursuivre dans la langue de Cervantes en adaptant L’Encre de tes yeux qui devient Todo aquello que escribí, un nouveau succès avec une 15e place. Il s’essaye même à l’italien et CBS commercialise Questa specie di poesia, mais sans succès. Une expérience qu’il ne retentera pas, sa mère, d’origine italienne, lui ayant fait remarquer qu’il n’avait pas un bon accent.

Blondie – Call Me

Blondie Call Me Pop Music Deluxe

En charge de composer la bande originale du film American Gigolo, le producteur Giorgio Moroder veut faire appel à Stevie Nicks, la chanteuse de Fleetwood Mac, pour enregistrer le thème principal du film mais, pour des raisons contractuelles, celle-ci est obligée de décliner l’offre. C’est alors que Moroder s’adresse à Debbie Harry, la chanteuse de Blondie, à qui il propose un morceau intitulé Man Machine, une métaphore de l’homme objet à caractère virile et sexuelle. Après avoir visionné le film, la chanteuse, sur suggestion du compositeur, va en réécrire le texte mais toujours du point de vue du gigolo, personnage principal du film interprété par Richard Gere, et en s’inspirant notamment de la scène d’ouverture. Enregistrée par Blondie, la chanson devenue Call Me et produite par Moroder devient un énorme tube, n°1 aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. En France, c’est plus de 300 000 singles vendus. La chanson sera même nommée aux Grammy Awards et aux Golden Globes.

Didier Barbelivien – Elle

Didier Barbelivien Elle Pop Music Deluxe

S’il a déjà sorti trois 45 tours chez Polydor entre 1976 et 1978 en tant qu’interprète, c’est d’abord comme auteur-compositeur que Didier Barbelivien connaît le succès (Christophe, Gérard Lenorman, Michèle Torr, François Valéry, Claude François, Eric Charden, Marie Laforêt, Johnny Hallyday… font appel à ses talents). En 1980, sans maison de disques, il se débrouille pour produire une chanson qu’il a composée sur sa fidèle guitare, Elle. Portrait amoureux, Elle est réalisé par Jean Albertini tandis que Guy Matteoni dirige l’orchestre, tous deux sont des collaborateurs réguliers de Barbelivien. Sur la pochette du disque, le chanteur n’apparaît pas : « En fait j’ai toujours pensé que j’étais un chanteur mais je n’avais pas forcément envie de l’être (…) Sur la pochette du disque, il n’y a pas ma photo et mon nom est écrit en tout petit. Je ne suis pas amoureux de moi, je n’ai pas assez d’ego et je n’ai jamais voulu être l’égal de Michel Sardou », disait-il en 2018 au Figaro. Et contre toute attente, Elle devient l’un des tubes de l’été avec 500 000 exemplaires vendus, un succès qui lui permet de faire la première partie d’Hervé Vilard à l’Olympia.

45 tours sélectionnés à partir des classements réalisés par le site Top France et par le blog Charts singles Top 50 en France.

Voir aussi : Les succès de 1980 (7).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s